Watagashi (綿菓子) : la barbe à papa, cette “confiserie en coton”

Après avoir fait quelques recherches sur le terme français “barbe à papa” en le comparant avec d’autres langues, j’ai réalisé quelque chose : on serait les seuls au monde à avoir donné cette appellation pas vraiment attirante. Car rien dans son nom ne nous dit que c’est une confiserie déjà puis la barbe à papa, elle pique en général non ? Bien que je n’ai rien trouvé comme explications, je pense personnellement que c’est aussi sa prononciation rigolote “Barbapapa” qui a influé sur son succès en plus sa ressemblance avec une (grosse) barbe.

Mais je m’égare, j’en oublierais presque que je tiens un blog sur la langue japonaise parfois. Je vais donc vous présenter 綿菓子 (watagashi) qui lui aussi contient quelques surprises. 🙂

Analyse du mot watagashi et comparaison avec wataame

綿菓子 est composé du kanji du coton 綿 et du mot 菓子 (kashi) qui comme on l’avait vu est très large et peut désigner les gâteaux comme les bonbons. Cela donne ainsi littéralement “bonbon coton” pour watagashi et on sent ici la traduction littérale de l’anglais américain cotton candy. Cette confiserie présentée pour la première fois en 1904 n’a pas mis beaucoup de temps à atteindre le Japon puisqu’on a des traces écrites des années 1920. Sauf qu’à la même période, il subit la concurrence d’une autre appellation : 綿飴 (wataame).

Difficile de dire qui a précédé qui, les deux sont logiques en tout cas étant donné que 飴 (ame) possède le sens large de “sucrerie”. On pense certes aujourd’hui davantage au bonbon dur (sucette) mais à l’époque, ça pouvait être liquide ou autre. Ce qui est intéressant, c’est que les deux appellations coexistent encore de nos jours bien qu’on penche de plus en plus vers watagashi. L’article Wikipedia japonais l’a d’ailleurs comme titre. Mais si on fait une enquête auprès de la population japonaise, on observe des tendances régionales. Voici ce que ça donne :

Enquête réalisée sur le online de la Wii en 2010. Vert pour Wataame et rose pour Watagashi.

Je n’ai malheureusement pas trouvé d’études plus sérieuses sur le sujet, simplement d’autres articles confirmant cette tendance. Je vous vois déjà venir avec la comparaison pain au chocolat/chocolatine, il semble en réalité que beaucoup de japonais utilisent indifféremment watagashi  et wataame. Alors que moi quand j’ai entendu “chocolatine” pour la première fois, ça a été un choc ! Si ce genre de différences régionales vous intéresse, je vous renvoie vers l’article sur 茄子 (nasu).

Dernière chose : si vous dites “barbe à papa” à un japonais, il se peut qu’il réagisse. Mais ce n’est pas pour les raisons qu’on croit, c’est parce que la série Barbapapa (バーバパパ) a bien marché au Japon. Il suffit de leur faire des personnages mignons et c’est dans la poche ! 😀

Autre source : Ytv.co.jp (différences régionales)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

5 réponses

    1. Alors c’est effectivement une question à laquelle je n’avais pas répondu.
      Il me semblait évident que c’était juste une coïncidence qui arrive de temps en temps en japonais. Toutefois en cherchant sur le net, on a effectivement différentes hypothèses et notamment celle voulant y voir un lien avec les langues européennes (anglais, hollandais, français…).

      Il semble cependant d’après cet article universitaire ( http://repo.komazawa-u.ac.jp/opac/repository/all/23893/) qu’il n’y ait pas de rapport avec les langues européennes car on lisait déjà le kanji 綿 “wata” au 8ème siècle. Par contre, il est précisé que cela pourrait venir du sanskrit badara. Enfin là aussi apparemment, ça mériterait davantage d’investigations (recherches historiques sur les cultures à l’époque notamment).

      Voilà, une question plus complexe que je l’aurais cru donc ! ^^

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum