Le japonais dans tous les sens

Présentation de Kotoba.fr : le japonais dans tous les sens

Kotoba.fr, qu’est ce que c’est ? Où ai-je donc atterri ? Pas de panique, je vous explique ! 

Les différentes sections du site Kotoba

Kotoba est divisé en trois sections distinctes : 

Le blog Kotoba où chaque article traite d’un mot japonais

Kotoba, cela veut dire tout simplement “mot” dans son sens large en japonais. Le principe de ce blog débuté en 2016 est très simple : il s’agit de présenter dans chaque article un mot de vocabulaire japonais. En fonction de sa nature ou encore de ce qu’il désigne, l’accent pourra être mis sur l’étymologie, son évolution, ce qu’il sous entend ou encore sa place au pays du soleil levant.

Dans la mesure du possible, des phrases d’exemples avec leur traduction en français seront utilisées afin d’aider à la compréhension. Que vous débutiez en japonais ou non, vous ne devriez donc pas avoir de problèmes. Mais en plus de l’aspect purement linguistique, j’essaye dans la mesure du possible de porter une certaine attention sur la culture nippone. Car vous connaissez le fameux adage “on ne peut pas séparer une langue de sa culture” !

Les sources que j’utilise sont en très grande majorité des sites japonais et parfois mes lectures personnelles. Ces sources sont mentionnées à la fin de chaque article afin que vous puissiez vérifier mes dires pour les plus courageux ! 😉

Le but de ce blog est donc double : vous faire découvrir ou redécouvrir un mot japonais tout en améliorant (je l’espère !) votre culture sur le Japon !

Les cours de japonais (anciennement Japaneo)

Durant l’année 2020, j’ai pris la décision de donner enfin des cours de japonais. En réalité, c’était mon idée première avant de débuter le blog Kotoba. Toutefois, ne sachant pas comment m’y prendre, j’ai préféré temporiser et faire des recherches de mon côté avant.

Au départ, je voulais une plate forme séparée de Kotoba et j’ai lancé le site Japaneo. Problème : le système que nous avions utilisé (Opigno) était trop fermé et ne laissait que peu de place à la personnalisation. C’est pourquoi je suis revenu en arrière pour deux raisons : d’une part WordPress est beaucoup plus flexible et d’autre part, le blog Kotoba correspondait déjà à une vulgarisation du japonais. Pourquoi créer une autre plate forme alors ?

L’originalité de ces cours de japonais est principalement de vous proposer une fiction réaliste qui se situe directement au Japon. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter la FAQ des cours de japonais.

Les comparatifs et critiques d’ouvrages

Dés les débuts de Kotoba, je vous ai rapidement proposé un guide sur les dictionnaires japonais (papier, électronique, applications smartphone…) et un autre sur l’apprentissage des kanjis. Leur but était faire le point en comparant différents supports et méthodes.

Puis comme je m’intéresse de plus en plus à l’enseignement du japonais depuis 2020, je me suis dit que ce serait une bonne idée de passer en revue tous les manuels de japonais. D’une part cela pourra vous être utile si vous hésitez entre plusieurs manuels papier et d’autre part, réaliser l’analyse de leur méthodologie me donne de l’inspiration pour les cours de japonais sur Kotoba. Une pierre deux coups en somme, que dis-je, 一石二鳥 (isseki nichô) ! 😉

Pour le moment (septembre 2021), je n’ai testé que deux manuels mais j’aimerais vraiment être le plus exhaustif possible afin d’avoir une idée globale de ce qui se fait dans l’enseignement du japonais. Oui, j’ai du pain sur la planche ! oO


Qui sommes-nous ?

photo-guilhemComme il est aussi important d’avoir une idée de qui est l’auteur derrière ce blog, je vais faire une petite présentation. Je m’appelle Guilhem Walter et je suis né en 1991 en région parisienne. J’ai commence l’apprentissage du japonais en autodidacte à partir de la seconde et j’ai poursuivi en obtenant une licence LMFA FLE (français langue étrangère) à l’INALCO en 2012. Je suis ensuite parti m’installer au Japon dans la foulée et obtenu le JLPT N1 en 2013.

Depuis, je continue de m’exercer avec cette langue grâce aux livres mais également en conversant avec des japonais car oui, il m’arrive aussi de sortir un peu ! J’ai par ailleurs exercé différents petits boulots au pays du soleil levant comme serveur le matin dans un hôtel, cela m’a permis de me faire des connaissances avec lesquelles je garde toujours contact aujourd’hui.

Ah oui, une dernière petite chose peut être : s’il y a un “nous” dans “qui sommes-nous ?”, c’est parce que je ne suis pas seul à travailler sur Kotoba. Il y a donc une autre personne qui bosse dans l’ombre et que je vais tout de même nommer : Alexandre Lemoine. Il m’a aidé dans la mise en place du blog (choix du serveur…) et je fais appel à lui quand j’ai besoin d’un coup de main (gestion de bugs…). C’est quelqu’un avec qui je suis souvent en contact donc on peut dire qu’il a lui aussi une influence même minime sur le contenu des articles. D’ailleurs, pour la petite histoire, c’est lui qui m’a donné l’idée d’écrire un mot chaque jour (chose que je ne peux plus faire aujourd’hui malheureusement ! oO).


Financement de kotoba (en dehors des cours)

Vous l’aurez peut-être remarqué si vous n’utilisez pas Adblock : il n’y a pas de pubs intrusives sur Kotoba. J’ai préféré m’en passer car je n’aime pas l’idée de ne pas avoir de contrôle sur ce qui pourrait circuler sur le site.

Je préfère ainsi l’affiliation où je place des liens vers Amazon.fr dans les différents guides. Cela n’influence pas mes jugements (vous pourrez le constater dans le guide sur les dictionnaires papier où j’ai été plus que critique vu la médiocrité de la plupart des dictionnaires français-japonais :S). Je vois ces liens d’affiliation comme un bonus puisque vous ne paierez pas plus cher à l’achat et moi j’y gagnerai quelques euros (6% de commission pour les livres) pour chaque article vendu.

Par ailleurs, si vous souhaitez soutenir obtenir un petit quelque chose tout en me soutenant financièrement (et psychologiquement ! :p) , que diriez-vous d’acquérir le livre “Le japonais écrit, une histoire de systèmes” ? 😉
Il devrait vous plaire si l’histoire de la langue japonaise écrite attise votre curiosité 🙂

Mais si cet ouvrage ne vous intéresse pas ou que vous l’avez déjà acheté, je vous laisse également la possibilité de financer Kotoba avec un don. Pour se faire, rendez-vous sur ma page Buy me a coffee (ou plutôt “a kanji” en ce qui me concerne ^^). Vous pouvez soit faire un don ponctuel (à partir de 3€) soit un don mensuel (à partir de 2€/mois). Sachant que l’argent récolté servira à me dégager du temps pour rédiger de nouveaux articles et critiques, concocter de nouveaux épisodes…


Prestations personnalisées

J’en termine avec cette longue page par un nouveau type de prestations que j’ai débuté en fin 2020. On peut dire que c’est dans la lignée des cours de japonais puisqu’il s’agit tout simplement de répondre en privé à vos questions sur le japonais. Cela peut être une question sur un point de grammaire, une phrase que vous n’auriez pas comprise et que vous aimeriez que je décortique, une explication de texte…

Pour vous donner un exemple concret, je réponds actuellement aux questions d’un apprenant de niveau N3/N2 à propos de passages venant d’un Light Novel et qui sont dans un style très familier. Lorsqu’on n’est pas habitué à ce style où certaines particules sont omises et où il y a beaucoup d’abréviations, des éclaircissements sont souvent nécessaires. C’est pourquoi il m’envoie ses questions chaque mois via un document Google Docs et qu’on échange aussi sur Skype.

Mes tarifs sont de 20€ de l’heure (je me chronomètre). En plus de l’écrit, je peux également enregistrer des fichiers vocaux si vous préférez quelque chose d’oralisé. Si cela vous intéresse ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter via ce formulaire : 

Formulaire de contact