Nasu (ナス) : l’aubergine aurait-elle perdue son goût au Japon ?

L’aubergine fait partie de ces légumes/fruits qui demandent beaucoup de chaleur pour pousser. Et de la chaleur, vous en trouverez au Japon ! De fait, les japonais en consomment beaucoup et son prix n’est pas très onéreux. Mais au fait, pourquoi on l’appelle nasu (ナス) ou bien nasubi (なすび) ?

Étymologie de nasu et controverse avec nasubi

Nasu s’écrit la plupart du temps en katakana ナス ou hiragana なす mais il existe également une écriture en kanji 茄子. 茄 renvoie ici à la famille des solanacées (dont fait partie l’aubergine) et 子 est un suffixe souvent employé pour désigner des petites choses. Dans l’ouest du Japon et notamment Kôbe/Osaka, on utilise davantage le terme nasubi (なすび). En réalité, c’est apparemment celui qu’on employait communément au départ avant le 13ème siècle. Il existe plusieurs hypothèses pour expliquer son étymologie. La plus couramment admise est natsu no mi (夏の実 “fruit de l’été”) qui serait devenu avec le temps nasubi.

Une autre lui ressemble beaucoup, à savoir natsumi (夏味 “goût/saveur de l’été”) qui de la même manière aurait penché vers nasubi puis nasu. C’est celle que j’ai retenue pour le titre de l’article, car une nasu sans le bi, c’est une aubergine sans goût (mi–> bi) ! 😀
Blague à part, on a fait un sondage dans tout le Japon en 2016 pour savoir qui de nasu ou nasubi était le patron et voici le résultat :

Pas de réelle surprise ici à part peut être pour Hokkaidô qui semble se désolidariser de l’est du Japon ! Trois départements ont du mal à se décider, ce qui montre que la question est loin d’être tranchée (63,9% pour nasu à Tokyo).  Dans tous les cas, l’aubergine est appréciée partout au pays du soleil levant. D’où le fameux proverbe akinasu ha yome ni kuwasu na (秋茄子は嫁に食わすな). Littéralement “ne fait pas manger des aubergines d’automne à ta belle-fille“. Pourquoi ? Et bien vu qu’elle est détestable en général, c’est du gâchis de lui donner un met aussi délicieux. 😛

Sources : gogen-allguide (étymologie), news.livedoor (enquête pour savoir qui est le patron)