Honne (本音) : c’est ton intention véritable ou tu simules là ?

De manière assez étonnante, bien qu’il m’arrive parfois d’évoquer le concept du tatemae (建前), la fameuse posture de façade dont les japonais seraient friands, je n’ai pas encore écrit d’article dessus. Il faut dire que c’est très facile de tomber dans la caricature donc ça mériterait un minimum de réflexion et de recul. J’ai donc choisi dans un premier temps de vous présenter le 本音 (honne) qui lui serait son opposé, à savoir l’intention véritable/authentique.

Analyse du mot honne et contextes d’usage

Si mon choix c’est porté sur honne aujourd’hui, c’est aussi parce que je n’avais jamais présenté un mot avec le kanji 本. Il est d’une part très courant (on l’apprend dés la première année de primaire) puis il a ce double sens intriguant de “livre/origine”. Il se trouve qu’au départ, il représentait apparemment les racines d’un arbre volumineux, ce qui aurait donné le sens “origine/source” comme avec 基本 (kihon “base/fondation”). Puis petit à petit, on a vu apparaître des mots comme 手本 (tehon “modèle” = main d’origine) et comme les livres reposent beaucoup sur du recopiage de modèles, 本 a aussi pris le sens de livre.

Mais revenons à nos moutons avec 本音 qui est aussi composé du kanji 音 que l’on traduit par “son/bruit“. J’ai cherché pour savoir s’il n’avait pas un autre sens moins courant mais cela concerne toujours une onde sonore comme “voix/tonalité“. D’où la traduction littérale possible “tonalité véritable“. En fait si j’en crois le dictionnaire japonais 大辞泉 (daijisen), c’est que cela se traduit principalement en paroles, d’où le sens second 本心からいう言葉 (honshin kara iu kotoba) = mots que l’on prononce depuis le cœur. On a alors les expressions 本音が出る/を吐く (honne ga deru/wo haku) = intentions véritables qui font surface (par la parole)/dévoiler ses vraies intentions et pensées.

Honne porte aussi l’image de l’intention négative que l’on garde pour soi (honshin est plus positif)

J’aime bien particulièrement l’expression 本音を言えば (honne wo ieba) que l’on peut traduire par “pour être franc/sincère…”. Comme si on indiquait à l’autre “alors là je te préviens, ce n’est pas du tatemae, je ne simule pas !”. Au passage, vous aurez remarqué que j’ai cité 本心 (honshin) dans la phrase d’exemple. Ce dernier est très proche sémantiquement de honne (mon dictionnaire indique aussi “véritable intention”). Bien que ce soit probablement un peu plus complexe, j’aime bien l’explication qui dit que honshin, c’est avant que cela se convertisse en mots et qu’on ait retiré la couche de tatemae. On peut ajouter aussi que honne relève plus de l’émotion avec une personne qui ne peut plus se retenir, d’où une connotation légèrement négative. Enfin tout dépend du contexte encore une fois ! 🙂

Sources : Gogen-allguide (étymologie de 本), 99bako (différences entre honshin/honne)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum