Risu (栗鼠) : l’écureuil, ce grignoteur de châtaignes

 

Comme chacun le sait, l’écureuil est l’emblème de l’équipe nationale de foot du Bénin. Certains prétendent qu’il mangerait des glands ou encore des noisettes et qu’il serait doué pour les accumuler en prévision de l’hiver, d’où cette image de livret d’épargne qui lui colle à la peau.
En japonais, on l’appelle le 栗鼠 (risu). D’où lui vient donc ce joli nom qui a la même prononciation que la fleur de lys ?

Origine du mot risu et petite chanson associée

Risu s’écrit le plus souvent en katakana リス mais on peut aussi le trouver en kanji 栗鼠.  Ce serait d’ailleurs de là que vient sa prononciation puisque le kanji 栗 possède les lectures kuri/ritsu/ et le kanji 鼠 nezumi/so/shu. On pense ainsi qu’il se prononçait risshu à l’origine pour devenir risu. Concernant le sens maintenant, 栗 signifie “châtaigne” (voir kuri) et 鼠 “souris/rat/rongeur” (voir nezumi). Donc pour les japonais, un écureuil est simplement une “souris à châtaignes”. Dans le même ordre d’idée, il existe également l’autre appellation 木鼠 (kinezumi), littéralement “souris des arbres”.

Apparemment, il ferait un kaméhaméha sur cette photo… ^^

Excepté cela, il faut bien avouer que notre risu bien que mignon n’a jamais vraiment attiré les regards vers lui au Japon. On trouve assez peu d’écrits sur lui, rien à voir en tout cas avec le tanukiC’est pourquoi j’ai décidé de vous présenter une petite chanson qui pourra vous faire réviser votre japonais : 

Elle s’appelle donc リスリス小リス (risu risu korisu) ce qui signifie “écureuil écureuil, petit écureuil”. Voici les paroles des deux premières strophes : 

りす りす 小りす   écureuil écureuil petit écureuil
ちょろ ちょろ 小りす   toi qui bouge partout petit écureuil
あんずの実が 赤いぞ   regarde, les fruits de l’abricotier sont rouges
食べ 食べ 小りす   mange, mange petit écureuil

りす りす 小りす   écureuil écureuil petit écureuil
ちょろ ちょろ 小りす   toi qui bouge partout petit écureuil
さんしょうの露が青いぞ  regarde, la rosée du poivre sanshô est bleue
飲め 飲め 小りす   boit, boit petit écureuil

Petites notes de vocabulaire :

ちょろちょろ (choro choro) correspond au fait de bouger dans tous les sens (enfants ou écureuils donc).
ぞ (zo) est une particule finale que j’ai choisi de traduire par “regarde” car elle permet souvent d’attirer l’attention de l’interlocuteur. Par exemple, 危ないぞ (abunai zo) signifie “fais gaffe, c’est dangereux !”.
あんず (anzu) est synonyme de アプリコット (apurikotto)

Si vous avez des questions, n’hésitez pas ! 🙂

Source : Gogen-allguide (étymologie)

 

7 réponses

    1. En gros pour faire simple, la particule ぞ ressemble à よ car elle indique une certaine assurance de la part du locuteur ou encore de faire ressortir sa volonté. Par exemple, そうはさせないぞ “je ne te laisserai pas faire ça”. Je dirai qu’on est davantage insistant qu’avec よ en fait, c’est peut être pourquoi on l’associe aux hommes. Car traditionnellement, la femme se fait un peu plus petite au Japon et un ぞ dans la bouche d’une femme n’est pas toujours bien vu. 遅いぞ “t’es en retard là !!!”

      Mais c’est intéressant car systématiquement, on lit “usage masculin” pour ぞ dans les sites francophones alors que mes deux dictionnaires japonais-japonais n’en font pas mention. Peut-être parce que les hommes s’en sont emparés récemment et que comme on le voit dans la chanson, il n’est pas question d’hommes ni de femmes. J’aurais pu aussi traduire ça par “hey” par exemple au lieu de “regarde”.

    1. C’est parce que dans cette chanson, le g est nasalisé et ressemble à un n.
      Selon les régions, il est plus ou moins nasalisé, me semble qu’il l’est surtout à Tokyo.
      Dans tous les cas, le g japonais n’est jamais exactement comme notre “gu” français, c’est moins appuyé en gros.

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum