Kuri (栗) : C’est une châtaigne ou un marron ?

Durant une grande partie de mon enfance, j’étais persuadé d’une chose : la châtaigne était le fruit du châtaignier et le marron celui du marronnier. Mes parents me disant de ne pas manger les marrons parce que “il y a du poison”, j’en avais conclus que seuls les châtaignes étaient comestibles. Et lorsque je lisais la mention “marrons chauds !”, je pensais que leur seul but était de réchauffer les gens. 😀

Il se trouve que la réalité est plus complexe puisque le marron désigne également une grosse châtaigne. Ceux qui sont toxiques sont ainsi issus principalement du marronnier d’Inde et ne sont pas des fruits mais des graines. Pfiou !
Dans quelle logique vient se placer le mot japonais kuri (栗) ?

Définition du mot kuri et synonyme

Kuri s’écrit avec le kanji 栗 qui représente un châtaignier. Comment, cela ne vous saute pas aux yeux ? Regardez bien : la clé du dessous 木 correspond à l’arbre et celle du dessus aux bogues des châtaignes (iga いが). Voici un petit dessin pour que ce soit clair dans votre esprit :

Dessin tiré du site okjiten.jp

C’est en tout cas l’hypothèse la plus vraisemblable, tout comme celle qui explique que kuri serait dérivé de kuro (黒 noir). Venons en maintenant à l’interrogation principale : c’est plutôt un marron ou une châtaigne ? Et bien dans l’imaginaire collectif, ce sont les marrons et châtaignes comestibles. Le marronnier se dit  tochi no ki (栃の木) et le châtaignier kuri no ki (栗の木). Le marron d’Inde qui nous embête tant porte donc le nom de tochi no mi (栃の実). Pas de confusion en japonais, tout le monde est heureux ! 🙂

Le riz aux kuri qui se dit kurigohan (栗ご飯). Hmm… 😀

Seulement voilà, on n’allait pas les laisser s’en tirer à si bon compte. Afin de mettre un peu de désordre là dedans, la France a eu l’idée saugrenue d’exporter le mot marron au Japon par l’intermédiaire de sa cuisine. En particulier les marrons glacés qui a été transcrit en katakana maron gurasse (マロングラッセ). C’est pourquoi maron renvoie aujourd’hui pour les japonais à l’image d’une kuri cuisinée/prête à la consommation. A noter que la crème de marrons se dit maron kurîmu (マロンクリーム “marron cream”). Un magnifique mélange français/anglais, ce qui pourrait expliquer par ailleurs pourquoi une bonne partie des japonais pensent que maron vient de l’anglais. Vive les katakana ! 😀

Pour conclure, sachez que la couleur marron se dit principalement chairo (茶色) au Japon mais qu’il existe également le terme kuriiro (栗色). On l’emploie principalement pour les cheveux et les yeux. Est ce également une influence du français avec les cheveux châtains ?

Source : d.hatena (explications sur les différences entre maron et kuri)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum