Tanuki (狸) : le “chien viverrin” et pompoko pon no pon !

Rendu populaire en occident grâce au film Pompoko des Studio Ghibli, le tanuki en plus d’être un animal en chair et en os est également une créature du folklore japonais. Que se cache t-il derrière son aspect mignon ?

Qu’est ce que le tanuki et image véhiculée

Tanuki s’écrit avec le kanji 狸 mais se retrouve souvent en katakana タヌキ. L’une des raisons est que ce kanji est au final très peu employé ce qui veut dire que beaucoup de japonais ne savent pas l’écrire. Mais revenons à notre animal : la traduction officielle en français est “chien viverrin” mais il faut savoir qu’il y a plusieurs espèces y ressemblant. On a souvent confondu les tanuki avec les anaguma (blaireaux). Dans les deux cas, on a l’impression qu’ils portent un masque. Pour que tout le monde soit d’accord, voici une photo de nos deux “voleurs” :

Le tanuki se trouve à droite. Il a un museau moins long et des oreilles qui ressortent davantage.
Le tanuki se trouve à droite. Il a un museau moins long et des oreilles qui ressortent davantage.

J’ai parlé de “voleurs”, mais lorsqu’on emploie le mot tanuki pour désigner une personne, cela renvoie t-il à une image négative ? La réponse est… oui. Exemple : ano isha ha hontôni tanuki desu ne (あの医者は本当にタヌキですね). “Ce médecin est vraiment rusé”. Ici, “rusé” a le sens de “qui prétend être quelqu’un de bien mais…”. Car oui, il existe une croyance selon laquelle le tanuki a la possibilité de changer d’apparence à sa guise, d’où l’expression bake danuki (化け狸). Bake signifie ici “se déguiser, se métamorphoser”.

Une popularité réelle auprès des enfants

Même si traiter quelqu’un de tanuki n’est pas très sympa, il n’empêche que ce petit animal est plutôt mignon. Avant même la naissance des mangas puis des dessins animés, on peut trouver de nombreuses chansons pour enfants dôyô (童謡) avec nos petites bêtes. Une que j’aime particulièrement et qui est très connue au Japon est shôjôji no tanukibayashi (証城寺の狸囃子). Celle-ci date de 1925 et sa mélodie entraînante est vraiment plaisante à écouter. La voici en vidéo :

Vous aurez remarqué les nombreuses répétitions que l’on retrouve souvent dans les chansons destinés aux enfants. Il existe une version en anglais avec le titre “come come everybody” qui est la traduction de minna dete koi koi koi (皆出て来い来い来い).

Sources : kotobank (dictionnaire en japonais), mamalisa.com (traduction de la chanson en anglais)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum
Matamune
Utilisation de に
otakusan93
Inscription au JLPT