Ibiki (鼾/いびき) : celui qui ronfle a l’oreille fine la nuit

Les ronflements, quels qu’ils soient, ça agace en général. Moi j’avoue que même celui du moteur de la voiture m’insupporte, c’est pour dire. Au Japon toutefois, ils ont bonne presse car on voit en eux le signe d’une certaine virilité. C’est ce que j’aurais aimé écrire pour rassurer mes éventuels lecteurs ronfleurs mais non, ils ne sont pas mieux considérés ici en fait. Je vais tout de même décortiquer avec vous le mot 鼾 (ibiki) qui méritait malgré lui son article.

Étymologie du mot ibiki et proverbe bien senti

Ibiki est apparemment un mot très ancien puisqu’on le trouve déjà dans un dictionnaire japonais-chinois compilé vers 900 (le新撰字鏡 shinsenjikyô). C’est ce qui explique en partie pourquoi on a beaucoup de pistes sur son étymologie mais aucune certitude. Celles qui sont les plus vraisemblables sont 息響き (i-hibiki “respiration qui résonne”) ou encore 息吹 (ibuki “expiration”). Pour le kanji 鼾 qui lui a été associé, on le considère en général comme un 形成文字 (keisei-moji). C’est à dire qu’il possède une partie sémantique 鼻 (hana “nez”) et une autre phonétique donnant le son kan. Ainsi, 鼾声 se lit kansei et signifie “son du ronflement”. Ibiki wo kaku (鼾をかく) : ronfler.

J’en profite pour rappeler que le verbe kaku possède un nombre conséquent de sens différents (écrire, dessiner, gratter, manquer de…) et que dans le cas de ibiki, les dictionnaires classent cela dans la définition “émettre en surface quelque chose de pas vraiment appréciable“. On y trouve aussi par exemple 汗をかく (ase wo kaku) signifiant “suer”. Tout ça pour dire que même linguistiquement, notre ronflement est déjà grillé pour son association avec un verbe à connotation contextuelle négative. Toutefois il existe un proverbe qui pourrait le sauver : いびきをかく者は夜聡し (ibiki wo kaku mono ha yoru satoshi).

J’avoue qu’au départ, j’ai pensé avec sa structure à la blague du style “celui qui s’endort avec le cul qui gratte…”. On commence en effet par “celui (la personne) qui ronfle” avec いびきをかく者. Puis la suite rend perplexe puisque satoshi peut avoir le sens de “esprit vif/intelligent”. Sauf qu’il faut l’interpréter avec la signification “sensible/qui a l’oreille fine/qui est alerte”. D’où la traduction possible “celui qui ronfle a le sommeil léger la nuit“. Je ne sais pas dans quelle mesure c’est vrai par contre !

Sources : Ja.wikipedia (étymologie et généralités), dictionary.goo.ne (à propos du verbe kaku)

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum