Ketsuekigata (血液型) : c’est quoi ton groupe sanguin au fait ?

En France, on vit très bien sans connaître son groupe sanguin. Et ceux qui connaissent en plus leur rhésus, c’est souvent soit qu’ils sont donneurs (penchant positif) , soit qu’ils tombent souvent malades (penchant négatif).
Pour ma part, j’en ai pris la connaissance qu’à mes 18 ans lors d’une prise de sang anodine. Car cela avait l’air d’intéresser une connaissance japonaise à moi.

En effet, c’est désormais un fait assez connu mais les Japonais ou encore les Coréens prennent en compte ce facteur biologique. Et ça peut prendre parfois des proportions inattendues, c’est ce que nous allons voir aujourd’hui avec le mot 血液型 (ketsuekigata).

Analyse du mot ketsuekigata et groupes sanguins au Japon

血液型 peut être séparé en deux parties. La première est 血液 (ketsueki) littéralement “sang 血 (ketsu) liquide 液 (eki) permettant de décrire le sang souvent de manière neutre/scientifique. Dans la vie quotidienne (sang qui coule d’une blessure par exemple), on utilise plutôt simplement 血 (prononcé alors “chi”). 型 quant à lui est très utilisé comme suffixe avec le sens “type/genre de“. C’est pourquoi d’ailleurs mon dictionnaire propose “type de sang” en plus de “groupe sanguin” pour ketsuekigata.

On passe maintenant à quelques chiffres car cela aura son importance pour la suite. Au Japon, le groupe sanguin majoritaire est le A型 (prononcé “ei-gata“) avec un pourcentage de 38%. Vient ensuite le O型 (o-gata) à 30%, le B型 (bi-gata) à 22% et enfin le AB型 (eibi-gata) à 10%. C’est un peu plus homogène qu’en France où on est à 44% de A et 42% de O pour seulement 10% de B et 4% de AB. On note aussi qu’il y a très peu de rhésus négatifs au Japon : seulement 0,5% de la population (tous groupes confondus) contre 15% pour la France. Donc si vous avez un rhésus négatif et que vous avez besoin d’une prise de sang au Japon, cela peut être problématique. :S

Moi je suis A mais j’ai une grosse barbe en ce moment et je suis châtain… ça fonctionne pas donc ! 😀

Voilà, j’espère que ces chiffres ne vous auront pas déjà endormi car on va maintenant passer aux choses sérieuses. C’est à dire de l’interprétation que l’on fait ensuite en fonction du groupe dans lequel on est. On appelle ça en japonais 血液型性格分類 (ketsuekigata seikaku bunrui). Cela donne littéralement “classification (分類) de la personnalité (性格) en fonction du groupe sanguin (血液型). Accrochez-vous bien !

Le groupe sanguin, un moyen pour se différencier ?

L’idée de donner des traits spécifiques aux individus en fonction de leur groupe sanguin n’est pas nouvelle. En effet, peu après la naissance de leur classification au début du 20ème siècle, les Nazis ont par exemple proposé que le groupe A comme celui de la race dominante. Enfin uniquement si on était blanc évidemment. 😀
Et au Japon, un chercheur nommé Takeji Furukawa publia en 1927 血液型による気質の研究 (ketsuekigata ni yoru kishitsu no kenkyû Étude du caractère selon le groupe sanguin”). Cependant après plusieurs expérimentations, on n’avait obtenu aucun résultat à l’époque.

C’est vraiment dans les années 1970 avec le livre de Masahiko Nomi intitulé 血液型でわかる相性 (ketsuekigata de wakaru aishô “les compatibilités que l’on comprend avec les groupes sanguins”) bien relayé par les médias du moment que l’idée germa à nouveau. L’auteure ne prend pas en compte le rhésus négatif car il est presque insignifiant au Japon, ce qui est le cas également en Corée. Étrangement, c’est dans ces deux pays en particulier que la sauce a pris. D’ailleurs pour la Corée, on constate une même relative homogénéité des groupes (21% de B et 9% de AB). Bref, le fait qu’il n’y ait pas de groupe “trop rare” mais aussi l’envie grandissante des gens à l’époque de se différencier a probablement donné du crédit à cette théorie.

Sondage réalisé auprès de femmes sur internet et dans la rue en 2014. Les groupes B et AB seraient les moins populaires (à droite, ce sont les groupes “détestés”). Bizarrement, ils sont aussi minoritaires… :p

Alors évidemment, celle-ci est très discutable notamment parce que la description des traits de chaque groupe est floue. On obtient alors un effet Barnum chacun peut se retrouver dans la description donnée. De plus, le fait de donner une étiquette même erronée aurait une influence sur le comportement des gens (auto-suggestion). Bien qu’il soit difficile de mesurer cette croyance dans la population japonaise de l’influence des groupes sanguins sur les individus, celle-ci est en tout cas suffisamment tenace pour donner lieu à des brimades (voir ijime) ou autres types de discriminations.

Sources : Ja.Wikipedia (données et critiques sur la théorie), Fr.Wikipedia (description en français des différents groupes), hamusoku.com (graphiques)

3 réponses

  1. C’est pas si con que ça de penser qu’il puisse y avoir des différences en fonction du groupe sanguin. Pas sur le caractère bien sûr ou autre critère qui est très influencé par la sphère sociale.
    Mais des différences biologiques, pourquoi pas. Il y a eu une grande mode en France, il y quelques années, des régimes alimentaires en fonction du groupe sanguin. L’auteur, dont j’ai oublié le nom, avançait la théorie que si t’es genre du groupe A tes ancêtres était plutôt cultivateurs, groupe B plutôt chasseur/cueilleur etc… (je sais plus les bons trucs, c’est des exemples au pif) Par conséquent c’était meilleur pour ta santé d’éviter la viande en groupe A mais d’en manger plein en groupe B. Etc…
    Au fond c’est des questions qui n’ont pas trop été étudiée dans nos contrées car y a sûrement un tabou dû aux dérives Nazi. Différencier les gens en fonction de leur ADN ou origines peut devenir dangereux.
    Mais peut-être que sur certains point on gagnerait en connaissances sur la santé humaine.
    D’où viennent les groupes sanguins ? ont-ils une influence sur notre biologie ? doit-on adapter son mode de vie en conséquence ?
    Ça soulève plein de questions. 😉
    Mais article très intéressant par ailleurs, merci !

    1. Vous avez totalement raison, en y reparlant le soir même avec ma femme, j’ai abordé les sujets dont vous parlez. A savoir d’où viennent les groupes sanguins et pourquoi on n’en a pas qu’un seul. Et puis oui sinon, j’ai parlé dans le podcast du régime alimentaire par groupe sanguin en m’en moquant mais c’est vrai qu’en y repensant, je n’ai rien cherché sur le sujet qui réfuterait ou non la question.

      Après c’est difficile de dire comme ça pourquoi ça n’a pas été plus étudié dans nos contrées. C’est peut être tout simplement car ça n’avait pas l’air de donner de résultats probants. D’ailleurs l’auteur (docteur Adamo apparemment) ne semble pas bien crédible sur la question : http://www.dur-a-avaler.com/regime-groupe-sanguin-adamo-oab-stupide/

      Sinon, si on a décidé qu’il y avait des “groupes sanguins”, c’est quand même purement pour des raisons pratiques (don de sang). Car dans les faits, j’imagine qu’on pourrait classifier les individus selon plein d’autres groupes avec toutes sortes de critères.

      Moi je ne le savais même pas mais “Un groupe sanguin est une classification reposant sur la présence ou l’absence de substances antigéniques héritées à la surface des globules rouges (hématies). Ces antigènes peuvent être des protéines, des glucides, des glycoprotéines ou des glycolipides, selon le système de groupe sanguin, et certains de ces antigènes sont également présents à la surface d’autres types de cellules de différents tissus.” (https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_sanguin). Je m’imaginais des globules de formes différentes par exemple. :p

      Puis quand on regarde le tableau en bas, on voit que la classification en 4 groupes sanguins est une simplification (d’ordre pratique) de la réalité. On aurait pu faire beaucoup plus de groupes mais cela n’aurait pas eu d’intérêt. On parle d’ailleurs de “système ABO” mais il y a aussi le “système Rhesus” et le “système Kell”. Sans oublier que certaines personnes n’appartiennent à aucun système, on dit alors “groupe Bombay” (source : https://www.ints.fr/SangTransfGrSanguin.aspx#m3). Enfin, il arrive que le groupe sanguin change au cours de la vie (greffe d’organe par exemple : http://inten-site.ca/notre-groupe-sanguin-peut-il-changer/). C’est certes très rare mais ça remet en question ce côté “immuable”.

      En résumé, je trouve ça bizarre du coup d’établir des théories uniquement sur le système ABO (ce qui est le cas du livre de l’auteur japonais qui ne prend pas en compte le Rhésus) alors que ce système est totalement arbitraire et n’a rien de “naturel” selon moi. Bon là j’avoue que ça touche à un domaine totalement hors de ma portée (j’en ai d’ailleurs déjà trop dit je crois, corrigez moi s’il y a des bêtises lol) donc je vais m’arrêter là. ^^

  2. Ah oui effectivement il y encore plus matière à réflexion que ce que j’imaginais.
    Je ne savais pas tout ça sur les groupes sanguins. Et peut-être aussi qu’ils ne signifient rien.
    À l’okaz je pense approfondir mes recherches sur le sujet, merci pour ces pistes !!!

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
こんにちは
Kotoba
気触れる