Le japonais dans tous les sens

Torima (とりま) : bon, déjà on va faire ça hein

Il y a tout juste deux mois, j’ai eu envie de changer un peu en vous présentant un néologisme populaire chez les jeunes, le verbe タピる (tapiru). Ces mots très récents en plus d’avoir un petit côté rafraîchissant permettent d’établir un contact singulier avec un interlocuteur japonais qui se dira “oh, cette personne parle comme moi !”. (☼Д☼)
J’ai choisi aujourd’hui une expression particulièrement courante : とりま (torima). On va tout d’abord la décortiquer puis donner quelques contextes d’usage.

Origine de l’expression torima et exemples d’usage

とりま n’est pas la contraction du verbe 取る (toru “prendre”) à la forme polie (取ります torimasu), cela n’aurait pas eu beaucoup de sens. Je vous donne le contexte le plus courant pour que vous puissiez deviner, la scène se déroule au moment de s’installer dans un 居酒屋 (izakaya). Monsieur Tanaka énonce “とりま、ビール” (torima, bîru) et tout le monde acquiesce. Mais qu’a t-il voulu dire ? Eh bien en réalité, cela n’aurait pas changé grand chose sémantiquement s’il avait prononcé とりあえず (toriaezu). Cet adverbe que l’on traduit par “pour le moment/dans un premier temps” est bien utile lorsqu’on a la flemme de perdre du temps à réfléchir. Comme il arrive souvent qu’il soit suivi par l’interjection “まあ” (maa) correspondant à notre “hum/heu…”, toriaezu maa a fini par se transformer en torima.

Autre possibilité où 鳥 (tori = oiseau) et 魔 (ma = diable). C’est tiré par les cheveux oui… ^^

Alors comme cette expression date des années 2000, une faible proportion des 40-60 ans la connaisse (22% contre 75% chez les lycéens selon une étude de 2019) et cette proportion diminue encore davantage chez les personnes âgées. Moi ce qui me surprend, c’est ce mélange adverbe/interjection à l’oral permettant de gagner judicieusement de la place à l’écrit. Sur internet, on préfère ainsi de plus en plus les expressions とりまブログ (torima burogu “blog réalisé en attendant”) ou encore とりまプロフ (torima purofu “profil pour le moment”).

Toutefois, torima ne reprend pas toutes les nuances de toriaezu qui pour rappel s’emploie aussi dans une situation d’urgence où on se doit d’être sérieux. Dire とりま、救急車を呼ぼう (torima, kyûkyûsha wo yobô “appelons en premier lieu une ambulance”) sonnerait totalement faux. Depuis 2017, il semble également que torima perde en popularité à l’oral et agace. On le cantonne alors aux réseaux sociaux/forums, un peu finalement comme “IRL/OKLM” par exemple.

Autre source : meaning.jp (sens et usage)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
仕草
Kotoba
もしもし!