Tapiru (タピる) : et si on se buvait un thé aux perles ?

Chaque année depuis 2014 au Japon, un groupe de 50 lycéennes et collégiennes nommé JCJK 調査隊 (chôsatai) se charge de faire une sélection des tendances chez les jeunes filles : stars préférées, objets à la mode… JC signifie 女子中学生 (joshi chûgakusei “collégienne”) et JK 女子高生 (joshi kôsei “lycéenne”). Cette troupe devenue populaire avec le temps est dirigée depuis des débuts par la célébrité Rika Shiiki.

Vous devez sûrement vous demander ce qui a bien pu me passer par la tête pour aborder un tel sujet. Là où ça nous concerne, c’est qu’il existe la catégorie “mot et expression” (コトバ部門 kotoba bumon) qui est parfaite pour analyser des néologismes (mots nouveaux). Et pour l’année 2018, c’est le verbe タピる (tapiru) qui a fini vainqueur. Dans quel contexte est-il apparu et comment l’emploie t-on ?

Origine du verbe tapiru et exemples d’emploi

Au cours de l’année 2018, une boisson est redevenue subitement à la mode au Japon : le タピオカティー (tapioka tî). On l’appelle chez nous le thé aux perles ou encore le bubble tea car cette boisson contient des boules noires de tapioca. Actuellement, le succès est tel qu’il y aurait pas moins de 30 boutiques dédiées rien que dans Harajuku. Ce sont particulièrement les jeunes qui en raffolent. Selon une enquête réalisée sur Line (application de messagerie) en avril 2019, 76,7% des jeunes filles de moins 20 ans en auraient déjà acheté en boutique.

Sauf que voilà, tapioka tî, c’est un peu long. De plus, il n’existe aucun autre mot en japonais commençant par tapi. Pourquoi ne pas raccourcir tout ça ? C’est dans ce contexte que le verbe タピる (tapiru) est né. Au lieu de s’efforcer à dire タピオカティーを飲みたい (tapioka tî wo nomitai “j’ai envie de boire un bubble tea”), un simple タピりたい (tapiritai) suffit désormais. Ce mélange katakana (タピ)/hiragana (る) est par ailleurs loin d’être nouveau, on l’avait vu avec サボる (saboru). サボってタピった (sabotte tapitta) : j’ai séché et j’ai bu un thé (aux tapiocas). Génial, ça rime ! ^^

Inutile de préciser que ce verbe tapiru n’est pas très connu en dehors des jeunes. J’ai pu trouver à ce sujet une enquête de juillet 2019 comparant des lycéens interrogés dans tout le Japon à la génération correspondant à leurs parents (40-69 ans). On leur a demandé simplement “connaissez-vous ce mot ?”. Pour tapiru, 56,5% des lycéens affirment le connaître contre 15% des 40-69 ans. Le plus gros écart a été mesuré avec le terme いつメン qui est la contraction de いつものメンバー (itsumo no menbâ “les membres habituels”). 63,5% contre 9% ! oO
Bref, et si on allait se boire un thé aux tapiocas ? タピりに行こうか (tapiri ni ikô ka) ? 🙂

Autre source : meaning.jp (exemples d’utilisation)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum