Le japonais dans tous les sens

Kuma (熊) : un ours comme dans Tekken !

J’avais environ 7 ans quand on se fit offrir une Playstation à Noël avec le jeu vidéo Tekken 2. Jeu de combat japonais oblige, beaucoup de personnages avaient gardé leur nom japonais. Il y avait des humanoïdes comme Kazuya, Heihachi, Jun, Ganryu, Yoshimitsu mais aussi un drôle d’ours nommé sobrement Kuma. Je ne savais pas à l’époque que cela signifiait “ours” en japonais, c’est ce qui explique aussi pourquoi on n’a pas cherché à traduire (Kuma sonnant mieux chez nous que Ours j’imagine).

Ce kuma qui est écrit en katakana クマ dans le jeu japonais possède aussi un kanji : 熊. Que représente t-il et quelles images lui associe t-on ?

Origine du kanji de kuma et significations associées

On peut séparer le kanji 熊 en deux parties sémantiques : 能 + 灬. On le classe donc parmi les 会意文字 (kaii moji) où on a une combinaison de sens (木 arbre + 木 arbre = 林 bois). Evidemment, il faut récupérer le sens premier du caractère ou plus précisément celui qui opérait pendant la combinaison. 能 signifie certes “capacité/habileté” aujourd’hui, il renvoyait plutôt au départ à la ténacité/persévérance d’un animal tel l’ours. La clé du feu 灬 est plus surprenante et indiquerait que la viande de cet animal brûle bien. Le Kanjigen (dico étymologique des kanjis) ajoute également qu’on considérait autrefois l’ours comme un “esprit du feu” (火の精 hi no sei).

C’est assez flou comme toujours et de toute façon, ce n’est pas vraiment la représentation qu’on se fait aujourd’hui. Chez nous, traiter quelqu’un d’ours revient à lui dire qu’il est trop casanier et qu’il devrait sortir davantage. Au Japon, ce sont ses poils imposants qui marquent et un homme poilu (barbe et chevelure imposantes en particulier) peut être assimilé au kuma. 男性の腕をつかんだ際に腕が毛深くて、『クマか?』と思った。 (dansei no ude wo tsukanda sai ni ude ga kebukakute, “kuma ka ?” to omotta) : lorsque j’ai saisi le bras de l’homme, j’ai me suis dit “c’est un ours ?” car celui-ci était poilu.

Kuma vs ours noir vs cigale-ours. ^^

Autrement, kuma s’emploie comme préfixe pour d’autres animaux et insectes semblant forts ou particulièrement poilus. Par exemple, la 熊蜂 (kumabachi “abeille ours”) se réfère à l’abeille charpentière un peu plus imposante que celle commune. De même, la クマゼミ (kumazemi) est la plus grosse espèce de cigale au Japon. Petite note informative pour finir : on dénombre au Japon une centaine d’attaque d’ours par an, en grande majorité avec le l’ours noir D’asie (ツキノウグマ tsukinôguma). Prudence en montagne donc ! 😉

Sources : kakurekuro.com (phrase d’exemple),

Articles similaires

2 réponses

  1. j’ai lu quelque part que dans certains villages on acrochait des clochettes au enfants lorsqu’ils vont a l’ecole pour dissuader les ours d’attaquer, franchement pas rassurant (๑´•.̫ • `๑)
    Il y a plus de 30 000 ours sauvages au japans et il arrive qu’ils s’aventurent dans certaines villes pour faire les poubelles, nottament a sapporo dont les montagnes sont tres proches du centre, c’est un sujet recurrent sur la chaine locale HTBニュース。
    Une amie m’as dit que c’etait deja arrive dans sa ville de Nagano.
    Et pour terminer Jae ne peux pas m’empecher de vous partager ces deux videos:

    Une snowboardeuse se fait poursuivre par un gros ours(ヒグマ)a son insu: https://youtu.be/84CjB27cXmQ

    Une archive de 1931 sur la ceremonie de l’ours chez les ainu: https://youtu.be/qk-en58gnAk

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers messages du forum
Zimooo
Aide/Traduction
Jean
Transcription Kanbun
chacha21
Te-form et jisho.org