Sukikirai (好き嫌い) : bon alors, tu m’aimes ou non ?

Petit message concernant la chaîne Youtube avant de débuter cet article : comme certains ou certaines ont pu le remarquer, je n’ai pas fait d’épisode ce weekend. J’ai simplement décider au final de faire une interruption temporaire et je pense proposer quelque chose de totalement différent dans quelques temps. Cela devrait à priori être plutôt de la vulgarisation autour de la langue japonaise et des sujets de recherche autour (pas de leçons je précise). Enfin je n’en dis pas plus car j’en dis toujours trop à chaque fois ! :p

On a tous nos préférences et moi-même, je crois être plutôt sucré que salé. Je m’en suis surtout rendu compte en vivant au Japon car les japonais n’ont semble t-il pas notre capacité à pouvoir ingurgiter plusieurs pâtisseries d’affilées sans être écœuré. Ils peuvent par contre manger sans sourciller du nattô ou des umeboshiChacun son truc comme dirait l’autre mais moi, ça m’a donné l’idée de vous parler de la fameuse expression 好き嫌い (sukikirai) pour les goûts car j’aime particulièrement sa structure.

Analyse du mot sukikirai et exemples d’usage

好き嫌い signifie littéralement “ce qu’on aime (好き suki) et déteste (嫌い kirai)” et on remarque tout de suite que ce sont deux termes qui s’opposent. Ceci n’est pas rare en japonais puisqu’on trouve d’autres exemples 明暗 (meian “clair-obscure”) ou encore 白黒 (shirokuro “blanc-noir/vrai du faux”). Pour le cas de sukikirai, vu qu’on sait que chacun a ses préférences et qu’on y peut rien, le but de cette expression est surtout de faire remarquer qu’elles peuvent être (trop) prépondérantes. 好き嫌いが激しい (sukikirai ga hageshii) : avoir des goûts/préférences très marqué(e)s.

Ce qui est paradoxal, c’est bien que le terme 好き soit présent, c’est surtout le 嫌い que l’on retient. Ainsi, la question 何か好き嫌いはありますか (nanka sukikirai ha arimasu ka) se traduit par “est-ce qu’il y a des choses que vous n’aimez pas ?” et a le même sens au final que 嫌いなものはありますか (kirai na mono ha arimasu ka). Et lorsqu’on répond par exemple 好き嫌いがない (sukikirai ga nai), cela signifie simplement “il n’y a pas (beaucoup) de choses que je déteste”, autrement dit “je ne suis pas difficile”. D’ailleurs à ce sujet, je me souviens qu’on avait eu à traduire “cet enfant est difficile” à la fac et cela avait posé de nombreux problèmes. Non, ça ne marche pas avec 難しい (muzukashii). ^^

Ah les poivrons (ピーマン), toute une histoire… oO

Par ailleurs, notre mot du jour s’emploie également avec le verbe する (suru “faire”). L’enfant qui “fait son difficile”, cela peut donc être traduit en japonais par 好き嫌いをする子供 (sukikirai wo suru kodomo). J’en profite pour dire qu’il existe le synonyme moins connu えり好み (erigonomi) pour la personne qui ne choisit que ce qu’elle aime. えり好み/好き嫌いぜずに何でも食べる (Erigonomi/sukikirai sezu ni nan demo taberu) : manger tout sans faire le difficile.

Sources : Kotobank (dictionnaires japonais), Petit Royal Japonais-Français, kazoku-blog (illustration)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum
otakusan93
Inscription au JLPT
sazanami
Flux RSS cassé ?