Le japonais dans tous les sens

Kodomo (子供) : un enfant servile ?

En ce mercredi, on va se pencher sur un mot employé très couramment au Japon et qu’on apprend en général lors des premières leçons de japonais : kodomo. On peut le traduire par “enfant” dans un sens plus ou moins similaire au français vu qu’il peut désigner le fils ou la fille d’un individu ou alors quelqu’un de très jeune, moins de 10 ans en général. En quoi ce nom commun japonais est-il intéressant?

Origine du mot kodomo et explications sur le choix des kanji

子供 est composé du kanji de l’enfant 子(ko, que l’on a vu dans oyakodon) et de 供 (domo) qui signifie “offrir” (aux dieux) ou encore “celui qui suit, serviteur”. Ainsi, une explication possible serait qu’on offrait en sacrifice les enfants aux dieux autrefois pour avoir leur grâce afin d’avoir une récolte abondante ou bien pour gagner une guerre. On serait aussi tenté d’expliquer ça par le fait que l’enfant que ce soit au Japon ou en occident ne possédait aucun droit à l’époque d’où ce rôle de “serviteur”.

Mais beaucoup s’accordent à dire que ces hypothèses ne sont pas fondées : en fait, le deuxième kanji 供 n’est là ici que pour indiquer le pluriel et viendrait de 共 (tomo) qui lui signifie “ensemble”. Il ne faudrait donc pas prendre son sens supposé négatif au pied de la lettre mais simplement le voir comme un suffixe grammaticale.

Utilisation et sens de kodomo au Japon de nos jours

Pourtant, bien qu’on ne devrait pas se focaliser sur le sens négatif du kanji 供, on peut observer une tendance intéressante sur la façon qu’on les japonais de l’écrire : ainsi, on retrouve de plus en plus le kodomo écrit 子ども, le “ども” étant simplement la transcription phonétique de 供. Une étude réalisée dans une université à Hokkaidô en 2008 a relevé que 72% des 114 étudiants et 77% des 48 professeurs préconisaient ce second emploi. Dans les faits donc, on sent bien que les japonais sont sensibles au sens premier d’un kanji et ne l’emploient pas quand ils l’estiment nécessaire.

Petite information : kodomo n’est pas le contraire du mot adulte (otona) dans la mesure où il ne désigne pas quelqu’un de moins de 18 ans. Faites attention si vous achetez des billets enfants pour le train au Japon, il ne faut pas excéder 12 ans !

Sources : ja.wikipedia.org, Yahoo, hawaii-jami

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum