Mannaka (真ん中) : au beau milieu du centre du cœur

Les mathématiques, ça laisse des traces quand même. Moi je me rappelle encore le professeur rabâchant “le cercle a un centre mais le segment a un milieu !”. C’est pourquoi je pense tout de suite a une surface sphérique quand j’entends “centre” et a une baguette de pain quand c’est “milieu”. C’est évidemment plus complexe que ça mais je pense que c’est un bon début. Avec 真ん中 (mannaka), à laquelle de ces deux notions est-on le plus proche ? Quelles sont les différences avec 中心 (chûshin), 中央 (chûô) ou bien 中点 (chûten) ?

Analyse du mot mannaka et comparaison avec ses synonymes

Lorsque j’écris mannaka en japonais, je suis toujours un peu déstabilise par le hiragana ん en plein milieu (pour rester dans le thème !). En réalité, celui-ci aurait été rajouté après vers le XIIIe siècle. On l’orthographiait donc autrefois 真中 avec la prononciation manaka et plus anciennement encore minaka (le Nihon Shoki donne 美難箇 mi+na+ka). Cet ajout venant de la langue orale appelé 撥音添加 (hatsuon tenka) n’est pas rare en japonais. On a par exemple mina (皆) devenu minna ou encore amari (余) qui s’est transformé en anmari. Toutefois, mannaka diffère sur le fait que la prononciation manaka a presque disparu, ce qui n’est pas le cas pour mina et amari.

Cela ne sert pas à rien pour autant de connaître ces informations car ça nous donne une première indication sur l’usage de mannaka. En effet, on l’assimile à la langue orale, ce qui fait qu’il s’emploie dans toutes sortes de contextes de la vie courante avec une acception assez large. Lorsqu’on s’agit d’une distance par exemple, il ne décrit pas le milieu d’une manière très précise. C’est plutôt “vers le milieu/au beau milieu“. 背中の真ん中にほくろがある (senaka no mannaka ni hokuro ga aru) : j’ai un grain de beauté au beau milieu du dos. Ainsi, lorsqu’on cherche à être très précis comme en mathématiques, on emploiera un autre terme. Le milieu du segment en japonais, c’est 線分の中点 (senbun no chûten) où 中点 désigne littéralement le “point du milieu“.

L’enfant du milieu (entre l’aîné et le cadet) se dit en japonais 真ん中っ子 (mannakakko), ça fait un peu forcé pour le coup… ^^

Toujours concernant les distances, 中央 (chûô) est assez proche de mannaka tout en étant en général plus précis. Par exemple, 道の中央/真ん中に蛇がいる (michi no chûô/mannaka ni hebi ga iru) qu’on peut traduire par “il y a un serpent au milieu de la route”, on a davantage l’idée que le serpent est sur la ligne du milieu avec chûô.
Mais ce qu’il faut retenir je pense, c’est la relative neutralité de mannaka pour décrire grossièrement le milieu de n’importe quoi. Un ordre d’arrivée (真ん中の娘 mannaka no musume : la fille du milieu, deuxième sur trois par exemple), une durée (一年も真ん中 ichinen no mannaka : le milieu de l’année)… Alors qu’avec chûô, on a aussi la signification “centrale/principale”, ce qui peut faire référence à une fonction jugée importante. 中央銀行 (chûô ginkô) : la banque centrale. C’est encore plus le cas avec 中心 (chûshin) avec les traductions de “cœur/noyau” ramenant à l’élément principal de quelque chose. 中心人物 (chûshin jinbutsu) : personnage central (placé au cœur de l’histoire).

Conclusion

Je ne fais pas de conclusion d’habitude mais j’imagine que ça s’impose ici. Pour résumer simplement, mannaka est selon moi proche du français “milieu” pour plusieurs raisons :

– D’une part, il fait davantage référence à une surface plane où on a un point situé à peu près à égale distance de deux extrémités. Si on parle d’un élément en 3D comme un globe par exemple, ce sera plutôt “centre/cœur” en français et chûshin en japonais (chûô n’est apparemment pas possible non plus dans ce cas, il y a débat toutefois).

– D’autre part, mannaka ne désigne jamais l’importance (rôle, fonction…) de quelque chose. Cela lui donne un côté plus neutre et simplement descriptif que l’on retrouve avec “milieu”. Dans la phrase mannaka no musume, le sens change totalement si on met chûshin à la place. On obtient alors “fille principale (qui a le rôle le plus important).

Néanmoins, il ne faut pas oublier que le japonais mannaka fait partie du registre familier, ce qui n’est pas forcément le cas de “milieu”.
Voilà, n’hésitez pas si vous avez des questions ! 🙂

Sources : dictionary.goo (différences entres les termes), Hinative (phrase d’exemple avec le serpent), detail.chiebukuro (différences entre chûô et chûshin)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum