Ojisan (おじさん) : monsieur, vous n’êtes pas mon oncle !

Ces dernières années, je constate personnellement que les traducteurs instantanés sont de plus en plus performants. Pour ce qui est de la traduction du français à l’anglais, j’utilise DeepL et c’est souvent bluffant. Toutefois, on a encore beaucoup de mal avec le japonais. Comment se dépatouiller avec l’absence de singulier/pluriel ? Comment faire distinguer le sujet de la phrase (qui n’est pas toujours défini en japonais) ?
Lorsqu’une équipe de Google Traduction a rencontré des lycéens dans l’école française où j’emmène mon fils, une question s’est posée autour de おじさん (ojisan). S’agit-il de l’oncle ou d’un quelconque monsieur ?

Analyse du mot ojisan et exemples d’usage

Il existe trois façons d’écrire en kanji oji avec pour chacune un sens distinct. La première est 叔父, qui correspond à l’oncle quand il est le grand frère du père ou celui de la mère. À l’inverse, lorsqu’il s’agit du petit frère d’un des deux parents, on emploie théoriquement 伯父. On retrouve ici la volonté de vouloir hiérarchiser les individus même si c’est moins marqué que 兄 (ani “grand frère”)/弟 (otôto “petit frère”) car la prononciation est identique. 伯父は医者です (oji ha isha desu) : mon oncle est médecin. Dans cet énoncé, on parle de son oncle à une personne tiers d’où l’absence du suffixe san. Celui-ci s’emploie soit quand on fait référence à l’oncle d’autrui (あなたの伯父さん anata no ojisan “ton oncle”) soit comme appellation affectueuse envers son propre oncle. C’est la même logique qu’avec お父さん (otôsan “papa/ton père”) et お母さん (okâsan “maman/ta mère”). 叔父さん、来てよ ! (ojisan, kite yo !) : viens mon oncle !

Sauf qu’en japonais et ceci vaut pour d’autres langues asiatiques (en arabe aussi il me semble), on emploie le même mot “oncle” pour s’adresser à un monsieur d’un certain âge. A l’écrit, cela donne alors 小父さん (littéralement “petit papa“) même si les hiragana おじさん sont beaucoup plus courants. En général, on considère que c’est vers 35-40 ans qu’on passe au rang de ojisan. Il y a eu à ce sujet un sondage réalisé en 2016 avait comme question “pensez-vous être un ojisan ” ? Il se trouve qu’en moyenne, les hommes Japonais se considèrent comme ojisan à 39,49 ans. On sent le souffle de la quarantaine ! :D. Si on pose la question aux femmes Japonaises (sondage de 2017), on retrouve d’ailleurs en gros cette barre fatidique des 40 ans. おじさん、ボールを取って来てくれる ? (ojisan, bôru wo totte kite kureru ?) : monsieur, vous pourriez m’apporter la balle ?

Différences à gauche entre un jeune homme et un ojisan. A droite, c’est le sondage réalisé auprès des femmes de 2017. La question était “おじさんだと思う年齢は?”

Dans cette dernière phrase, il paraît impossible pour un traducteur automatique d’établir sans contexte s’il s’agit de l’oncle ou d’un inconnu. D’ailleurs, le problème est identique pour un humain. J’imagine donc qu’à l’avenir, le traducteur proposera divers contextes à choisir au moment de donner sa traduction. Si vous voyez une autre solution, je suis preneur ! ^^
Par ailleurs, qu’on soit l’oncle de l’interlocuteur ou un simple inconnu, on peut employer ojisan pour se désigner soi-même. おじさんにくれる ? (ojisan ni kureru) : tu me le donnes ?
Je précise toutefois que le terme ojisan possède aussi une connotation négative de “monsieur plus tout à fait jeune”, ce qui nécessite les pincettes d’usage. C’est encore plus délicat avec おばさん (obasan “tante/madame”) mais on verra ça une autre fois. :S

Sources : Ja.wikipedia (généralités), nomura.co.jp (sondages), dic.nicovideo (définitions)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

2 réponses

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum