Manaita (俎板) : la planche à découper et les japonais

Dans une cuisine japonaise, il existe plusieurs ustensiles considérés comme indispensable. On avait vu le fameux 包丁 (hôchô), ce couteau de cuisine que chaque foyer japonais possède souvent en plusieurs exemplaires. Aujourd’hui, c’est à son support que je vais m’intéresser, c’est à dire la planche à découper qui se dit 俎板 (manaita) en japonais. En commençant par l’étymologie du mot, je finirai avec deux expressions idiomatiques amusantes qui vous seront ensuite présentées sous forme de dialogue.

Étymologie du mot manaita et habitudes japonaises

Manaita s’écrit le plus souvent まな板 en japonais puisque le kanji pour まな (俎) est assez rare. 板 quant à lui signifie simplement “planche” (ita) avec l’idée à l’origine de quelque chose en bois (clé du bois 木 sur la gauche). Enfin, cela n’empêche pas aujourd’hui de trouver principalement des manaita en plastique au Japon. Moins coûteuses, elles ont par contre le désavantage d’attirer plus facilement les bactéries en plus de polluer. Mais revenons sur l’étymologie du mot manaita où mana renvoyait apparemment à l’origine aux kanjis 真魚. Bien que 真 signifie normalement “vrai/authentique”, il a été juste été choisi en tant que préfixe afin d’insister sur le fait qu’il s’agit d’une planche pour couper le poisson (魚 sakana).

L’un des défauts des planches en bois (surtout vrai au Japon), c’est qu’elles attirent facilement la moisissure (カビ kabi en japonais). Photo tirée du site scianto.net.

En effet, la prononciation na désignait autrefois à la fois les légumes 野菜 (yasai) et le poisson. Et afin de bien faire la distinction, c’est devenu manaita. Pour les légumes, il existait le terme 切菜板 (littéralement “planche pour découper les légumes”) qui est toujours utilisé en chinois (qiēcàibǎn). Quoi qu’il en soit, l’emprunt du kanji 俎 par la suite au chinois n’est pas anodin puisqu’il est censé représenté à la fois la viande et le poisson (肉+魚). Il semble donc que ce soit lié à la consommation progressive de viande au Japon (à vérifier cela dit).

De nos jours, la manaita est quasi-systématiquement utilisé au Japon et dans les pays d’Asie de l’est lorsqu’on fait la cuisine (ce qui n’est pas toujours le cas en France). Il semble selon Wikipedia que cela soit lié à la culture des baguettes 箸 (hashi). En gros, on découpe dans la mesure du possible tout sur la manaita pour pouvoir ensuite manger avec des baguettes. Même si les habitudes alimentaires ont bien évolué et que beaucoup de familles japonaises utilisent aussi couteaux et fourchettes à table, je dois avouer que ma femme était assez surprise de ne pas trouver facilement chez mes parents de planche à découper. Vu qu’ils l’utilisent assez peu, elle était bien cachée dirons-nous. ^^

Expressions idiomatiques avec manaita

Objet du quotidien oblige, notre planche à découper à inspiré de nombreux poètes japonais. Voici deux expressions plutôt connues et assez intéressantes :

  • まな板の鯉 (manaita no koi) aussi 俎上の鯉 (sojô no koi). Comme on l’avait vu avec la coutume du 鯉幟 (koinobori), 鯉 correspond à la carpe. On obtient ainsi littéralement “la carpe sur la planche à couper”. Elle renvoie en fait au poisson qui attend sur la planche et qui ne peut se soustraire à son destin d’être découpé. On l’emploie ainsi métaphoriquement pour décrire une situation où on est à la merci de quelqu’un. Cela ressemble un peu à “passer à la casserole” mais j’imagine qu’il existe une expression française plus proche.
    そのときの僕はまるでまな板の鯉だった。Sono toki boku ha marude manaita no koi datta. À ce moment là, j’étais comme une carpe sur une planche à couper.

    Voilà ce que ça donne en réalité. 😀
    Photo tirée du blog http://www.mula-net.com/
  • まな板に載せる (manaita ni noseru) aussi 俎上に載せる (sojô ni noseru). Littéralement, cela signifie “déposer sur une planche à couper”. En général, quand on dépose quelque chose sur une planche à couper, on se met au travail tout de suite. Ainsi, cette expression fait souvent référence à un problème ou un sujet que l’on veut aborder et que l’on désire “mettre sur la table“. Il est amusant au passage de constater qu’on a choisi le mot “table” en français vu qu’on l’utilise souvent aussi pour découper des aliments.
    新企画をまな板に載せる (shinkikaku wo manaita ni noseru) : déposer un nouveau projet sur la table.

Sources : Gogen-allguide (étymologie), Kotowaza-allguide (explications sur les proverbes), weblio (dictionnaire japonais)

5 réponses

    1. Je ne connaissais pas vraiment cette expression mais elle est l’équivalent apparemment de “en mettre sa tête à couper”, c’est à dire lorsqu’on est prêt à avoir la tête coupée si on se trompe.
      C’est donc assez différent de manaita no koi même si je sens qu’il y a une expression française aussi que j’arrive pas à ressortir… T-T.

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum