Kakaadenka (かかあ天下) : la femme japonaise tyran à la maison

Dans un couple, il peut arriver qu’une des personnes agisse comme un véritable despote et mène la baguette. Au Japon, on utilise ainsi le mot kakaadenka (かかあ天下) quand ça tombe sur l’épouse. Quelle est son origine et que signifie t-il dans les faits aujourd’hui ?

Origine et évolution du mot kakaadenka

Kakaadenka s’écrit le plus souvent かかあ天下 mais il existe des variantes comme 嬶天下 ou encore カカア天下. Dans certaines régions, on le prononce par ailleurs kakaatenka. Il est possible d’analyser ce terme en le séparant en deux. Kakaa était surtout employé durant le 19ème siècle pour désigner de manière familière et affectueuse son épouse ou celle de la femme de maison. Tenka (天下) littéralement “sous les cieux” symbolise le pouvoir absolu.

Cependant, il faut savoir qu’à l’origine, kakaadenka correspondait à la phrase uchi no kakaa ha (hatarakimono de) tenka ichi [うちのかかあは(働き者で)天下一]. C’est à dire “mon épouse (qui est travailleuse) est la meilleure sur terre”. Et oui, il faut s’avoir que l’épouse aidait autrefois beaucoup dans les champs en plus de s’occuper de la maison. C’était donc une forme de respect que de la nommer ainsi, il n’y avait rien de péjoratif.

Seulement depuis, le modèle familial a évolué avec l’imposition à la fin du XIXème siècle du ie, le modèle samouraï. Celui-ci est très hiérarchisé avec un chef de famille (l’homme) qui a les plein pouvoirs. Bien que celui-ci ait quasiment disparu aujourd’hui, il a laissé des traces. Kakaadenka est désormais plutôt négatif et s’apparente à la “femme tyran” du simple fait qu’elle a plus d’influence à la maison et mène la baguette.

Tu vas voir ce qui va t’arriver toi… MWAHAHA !

Mieux vaut une épouse tyran ou un mari despote ?

C’est la question qui a été posée 2015 lors d’un sondage réalisé auprès d’hommes célibataires. Pour info, un “mari despote” se dit teishu kanpaku (亭主関白). Réponse ? 63% choisissent l’épouse tyran ! Les arguments invoquées sont les suivants :

  • lorsque la femme est plus forte, il y a davantage de chances d’obtenir une famille “heureuse et sans problème” (enman na katei 円満な家庭)
  • il vaut mieux que ce soit la femme qui gère les finances car l’homme a déjà son propre rôle qui est de gagner l’argent. Ce partage des rôles est très courant au Japon, le mari recevant de l’argent de poche chaque mois.

Maintenant, si on demande aux japonais l’idéal concernant les pouvoirs au sein du couple, ils sont une majorité (60%) à répondre qu’ils doivent être partagés. Mais les hommes sont tout de même 23% à préférer avoir une kakaadenka (chiffres de 2015). Tout simplement pour être tranquille et ne pas avoir à s’occuper des affaires de la maison. Mouais… :p

Sources : rui.jp (histoire et évolution du mot), dokujo (sondage réalisé en 2015), biz-samurai (à propos de l’idéal à la maison)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum