Wake ari (訳あり) : d’accord mais il y a un truc aussi…

Lorsque vous vous baladez dans un magasin japonais quelconque, il peut arriver que vous tombiez sur un article avec un prix relativement bas par rapport à d’habitude. Vous regardez de plus près pour constater qu’il y a écrit “訳あり (wake ari) !”. Mais qu’est-ce que cette expression peut bien t-elle décrire ?

Analyse de l’expression wake ari et autres contextes d’usage

Bien qu’on la retrouve souvent sous la forme 訳あり ou ワケあり, l’expression wake ari peut s’écrire tout en kanji 訳有り. On s’aperçoit à ce moment-là qu’elle est composée avec une forme dérivée du verbe 有る (aru) signifiant “exister/être présent”. Ainsi, on peut traduire ari par “présent/existant” et moi-même quand je décris le contenu d’un jeu en boite, je mets par exemple 説明書あり (setsumeisho ari) pour indiquer “présence de la notice”. Suivant cette logique, vu que wake signifie “raison/cause/sens”, wake ari veut dire littéralement “présence d’une raison = c’est justifié“.

Enfin pour être plus précis, vu que c’est un défaut dans tous les cas (absence d’un élément, objet un peu endommagé, pomme qui n’est pas parfaite…), on peut traduire ça sans risque par “défaut présent“. Il y a anguille sous roche sauf qu’au moins, c’est annoncé clairement. Bien évidemment, étant donné que c’est toujours accompagné d’un prix revu à la baisse, on peut aussi voir ça comme une méthode marketing pour annoncer “c’est une bonne affaire si vous faites abstraction du défaut cité“. 訳あり商品 (wake ari shôhin) : produits avec un défaut. Il faut toutefois bien faire la distinction avec les consommables qui ont une date limite de péremption proche. Ceux-là, on les appelle plutôt 見切り品 (mikirihin), littéralement “produits laissés à l’abandon”.

Exemple avec des gâteaux un peu cassés à gauche et des clémentines pas suffisamment belles à droite. La raison est presque toujours indiquée.

Mais notre expression du jour ne se limite pas aux choses marchandes. Et j’inclus les biens immobiliers qui peuvent aussi se voir apposer la mention “wake ari“, par exemple en cas de suicide de l’ancien propriétaire. Les dictionnaires japonais indiquent en effet que c’est également employé pour des relations humaines où il y a un hic. Par exemple un couple qui s’est formé au sein d’une même entreprise (pas toujours bien vu), avec les parents se sont opposés au mariage… On peut dire ainsi 訳ありな人 (wake ari na hito) avec donc le sens de “personne non irréprochable”. Je ne sais pas par contre si c’est employé dans une les agences matrimoniales. Oui, c’est glauque… :S

Sources : zokugo-dict (description de l’expression), Weblio (dictionnaire japonais)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
こんにちは
Kotoba
気触れる