Hosu (干す) : je laisse ça à sécher et je reviens !

Lorsqu’on laisse de l’encre un certain moment à l’air libre, celle-ci finit par sécher. C’est apparemment pour ça qu’on emploie l’expression “sécher les cours” en rapport avec l’image de l’encrier sec de l’élève absent. En japonais, le verbe 干す (hosu) signifie lui aussi “sécher” mais ne s’emploie pas pour les cours. Toutefois, on retrouve un point commun intéressant. C’est ce que nous allons voir tout de suite ! 🙂

Signification du verbe hosu et sens dérivé

On peut écrire hosu de deux manières différentes : 干す ou 乾す. Toutefois, afin d’éviter la confusion avec 乾かす (kawakasu) que je présenterai après, les dictionnaires recommandent fortement l’écriture 干す. Ce kanji 干 désigne à l’origine une grande lance que l’on utilisait pour envahir l’ennemi. D’où son usage dans le mot 干渉 (kanshô) signifiant “ingérence/interférence/intervention”. Oui, cela n’a aucun rapport avec le verbe sécher car il y a eu un transfert de sens d’un autre kanji entre temps : 旱. Ce dernier qui contient le radical du soleil 日 s’interprète avec le sens de 日照り (hideri “sécheresse”). Vu qu’on n’emploie plus 旱 de nos jours au Japon, on peut dire en quelque sorte que 干 est une version simplifié de 旱.

Enfin ce qui tombe bien ici, c’est que ça peut nous aider du coup à la compréhension du verbe 干す (hosu). Car il sous-entend assez fortement le sens “faire sécher a l’air libre/au soleil“. 洗濯物を干した (sentakumono wo hoshita) : j’ai mis le linge à sécher. De plus, cela ne nécessite pas d’avoir des choses mouillées à l’origine. Lorsqu’on dit 布団を干す (futon wo hosu), on pense plutôt au fait de mettre les futons à l’air libre afin d’éviter les moisissures. Cette action s’appelle d’ailleurs plus précisément 虫干し (mushiboshi “littéralement “sécher des insectes”) et on peut la traduire par “aération”.

Mais ces futons sont pourtant déjà secs ! (゚ω゚;)

Comme placer des choses dans un coin implique qu’on les mette de côté, hosu a dérivé vers le sens “ignorer/mettre à l’écart“. Cela concerne en particulier le travail. テレビ界から干された (terebikai kara hosareta) : il a été mis à l’écart par le monde de la télé. Un peu comme l’encrier de notre écolier qui a été bêtement oublié. (`Д´)

Les différences entre hosu et kawakasu

Avec 乾かす (kawakasu), il faut au départ avoir quelque chose de mouillé (cheveux, vêtements…) puis la finalité est qu’elle soit sèche. Ainsi, lorsqu’on dit 洗濯物を乾かした (sentakumono wo kawakashita “j’ai fait sécher le linge”), cela signifie que les vêtements sont désormais secs. Ce qui n’est pas forcément le cas avec 干した (hoshita “mis à sécher”). Dans la même idée, 早く乾かしたい (sentakumono wo hayaku kawakashitai) “j’ai envie que ça sèche rapidement” est sensiblement différent de 早く干したい (hayaku hoshitai) où le locuteur témoigne simplement de son envie de mettre rapidement le linge à sécher.

De plus, il est possible d’utiliser un appareil portable comme un sèche-cheveu avec kawakasu, ce qui sonne bizarre avec hosu. En effet comme on l’avait vu, l’idée de “mettre de côté/laisser à l’air libre” est incompatible avec un sèche-cheveu. Par contre si on fait l’usage d’un radiateur ou d’un poêle pour sécher un vêtement mouillé, les deux sont interchangeables. ストーブで衣類を干す/乾かす (sutôbu de irui wo hosu/kawakasu) : laisser sécher un vêtement sur un radiateur.

Enfin pour finir, comme on l’avait vu avec la 梅干し (umeboshi “prune séchée”)hosu peut aussi décrire des choses séchées à l’intérieur. Tout comme un verre qu’on boit à cul “sec” (vide à l’intérieur). 酒杯を干す (shuhai wo hosu) : boire entièrement son verre d’alcool (pas forcément d’une traite). Voilà, je crois qu’on a quasiment fait le tour sauf si vous n’êtes pas à sec de questions ! ^^

Sources : reibuncnt.jp (explications des différences), dictionnaire électronique (phrases d’exemple),

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum
otakusan93
Inscription au JLPT
sazanami
Flux RSS cassé ?