Kobonnô (子煩悩) : il est gaga, ce papa

MAJ à 12:02 : quelqu’un d’entre vous m’a indiqué très justement que je me suis trompé pour le troisième kanji 悩. Il ne s’agit effectivement pas de celui du cerveau qui est 脳 mais de celui de l’anxiété (悩む nayamu = être troublé/inquiet). On va dire que j’ai pêché par excès de confiance ! ⊙△⊙


Lorsqu’on a affaire à un papa qui a l’air d’en faire un peu trop pour ses enfants (encore faut-il pouvoir fixer une limite !), on dit de lui qu’il est gâteau ou gaga. C’est plutôt considéré comme quelque chose de positif, les dictionnaires décrivant ce type de père comme “attentionné”, “tolérant”, “généreux”… Qu’il est mignon ! චᆽච

En japonais, c’est 子煩悩 (kobonnô) qui semble s’approcher le plus de ce concept. Pourtant au vu des kanjis, on a pas l’impression que ce soit tellement positif… (●Ω●;)

Analyse du mot kobonnô et images renvoyées

Si on prend les kanjis de 子煩悩 dans leur sens littéral, on obtient “enfant-trouble-cerveau anxiété“. Difficile de s’imaginer autre chose qu’un parent en stress face à l’arrivée d’un enfant ! Blague à part, la meilleure façon d’analyser ce mot kobonnô est de le séparer en deux : 子 (ko “enfant”) et 煩悩 (bonnô). Ce dernier est en réalité un terme bouddhique qui est la traduction du sanskrit kleśaVous trouverez sur Wikipedia les traductions “souffrance/affliction/souillure” et au Japon, cela a été interprété comme un état où l’esprit est très perturbé.

J’imagine donc que lorsque le mot kobonnô est né aux alentours de 1700, les gens devaient se dire “il est complètement atteint celui-là”. なんて子煩悩な父親  ! (nante kobonnô na chichioya !) : Quel papa gaga ! Cela dit, les dictionnaires japonais donnent pour kobonnô la définition neutre “personne qui chérie beaucoup son enfant“. Enfin vu la violence de bonnô, je doute quand même que ce soit très bien vu au Japon (pour un père je précise). Il existe heureusement un synonyme plus soft mais guère plus reluisant : 親馬鹿 (oya baka) littéralement “parent abruti”. 彼は子煩悩/や馬鹿だ (kare ha kobonnô/oyabaka da) : il est papa gâteau. L’un dans l’autre… |ω・`)

Vous aurez remarqué que je n’ai évoqué que les pères jusqu’à maintenant puisque kobonnô est très rarement utilisé pour les femmes. En effet, il va de soit qu’une mère est forcément généreuse et attentionnée envers son enfant. D’ailleurs lorsqu’on dit “mère poule”, c’est plus souvent dans un sens négatif avec le sous entendu “lâche-lui la grappe mince !”. Ce terme existe aussi en japonais 母鶏 (hahadori) mais on emploie plutôt 過保護の母 (kahogo no haha “mère avec une protection excessive”). (´-ω-`)

Sources : yain.jp (étymologie), ja.wikipedia (usage du mot et synonymes)

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum
otakusan93
Inscription au JLPT
sazanami
Flux RSS cassé ?