Décidément, c’est difficile d’avoir du recul sur les mots qu’on emploie. Je vous avais parlé récemment de pera pera et du fait qu’en tant qu’étranger, on était beaucoup à ne connaître que le sens “couramment”. Eh bien faites l’expérience en demandant à un apprenant en japonais le sens de ちんちん/チンチン (chinchin). Je suis prêt à parier que tout le monde vous répondra uniquement “zizi”. Avec en prime la fameuse remarque “du coup, les japonais font une drôle de tête quand on trinque en disant tchin-tchin”.

Pourtant, il est très possible que cette affirmation soit fausse. On va donc voir en quoi aujourd’hui !

Les différents sens de chinchin

Première remarque importante : je ne sais pas si mes deux dictionnaires japonais-français sont “coincés” mais aucun d’entre eux ne me donnent la traduction “zizi” pour chinchin. Par contre si je cherche dans le sens français-japonais, j’obtiens bien おちんちん (o-chinchin). Ce préfixe o- est ici très important puisqu’il permet de lever l’ambiguïté sur la chose. Il n’est toutefois pas obligatoire et on sait bien à quoi pense un enfant qui dit simplement chinchin en rigolant. Et à l’écrit, on opte très souvent pour les hiragana dans ce cas. Admirez plutôt :

Alors je sais que le monsieur a l’air de regarder son truc mais c’est parfaitement fortuit. La photo est de moi en plus… 😀

Il est indiqué sur le panneau au dessus チンチン電車のりば (chinchin densha noriba). Cela m’a évidemment tout de suite interpellé car je ne savais pas que チンチン(電車) = tramway. Car celui-ci fait un bruit lorsqu’il s’arrête et repart que les japonais ont choisi de décrire par l’onomatopée chinchin. J’avais pensé au départ au son “tchou-tchou” des trains à vapeur mais c’est シュシュポポ (shushupopo) en japonais.
L’emploi des katakana チンチン n’est pas anodin, ma femme m’a d’ailleurs dit que l’écriture en hiragana ちんちん aurait été tendancieuse. C’est pratique parfois d’avoir plusieurs syllabaires ! 🙂

Puis en cherchant un peu, je me suis aperçu que notre mot du jour possédait encore d’autres sens :

  • fais le beau” (avec un chien souvent). Oui, c’est surprenant mais pour qu’un chien fasse le beau, on lui dit souvent チンチン. Et personne (ou presque) ne pense à son zizi !
  • une bouilloire qui siffle/clochette qui sonne. On dit alors チンチンと鳴る (chinchin to naru) “produisant le bruit chin chin“. Assez rare de nos jours cela dit, tout comme le sens “jalousie amoureuse” (yakimochi).

Sources : ja.wikipedia (liste des sens), kotobank (dictionnaires japonais)

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture dont elle fait partie.