Yasumu (休む) : se reposer, c’est quelque chose d’inhabituelle ?

Selon le Larousse, se reposer, c’est “cesser de travailler, d’agir pour éliminer la fatigue”. On a ainsi l’image de quelqu’un allongé dans un lit ou affalé sur son canapé. Il semble qu’on retrouve bien ce concept avec le verbe japonais yasumu (休む). Toutefois, ce dernier possède un sens bien plus large et s’emploie dans d’autres contextes. Après un petit point sur son étymologie, nous allons donc nous intéresser à son usage actuel.

Etymologie du verbe yasumu et contextes d’usage

Yasumu s’écrit en japonais 休む où le kanji 休 signifie “repos/pause”. Pour le retenir, on utilise souvent l’image de l’homme 人 (partie de gauche) adossé à un arbre 木 (partie de droite). Et voilà, je suis sûr qu’il restera dans votre tête maintenant ! :D. Quoi qu’il en soit, yasumu partagerait la même racine que l’ancien japonais yasushi (安し). Ce mot signifiait “en paix/léger/tranquille/sans stress”. C’est effectivement un des objectifs du repos, à savoir éliminer le stress et l’anxiété.

Le sens premier de yasumu est ainsi d’arrêter son activité en cours (travail, étude…) et de se mettre à l’aise. Shokugo ni ichijikan yasumu (食後に一時間休む) : je me repose une heure après le repas. Ce qui est intéressant, c’est que le sujet n’est pas forcément un homme vu que les boutiques sont également concernées. Kyô ha resutoran ga yasunde iru (今日はレストランが休んでいる) : aujourd’hui, les restaurants sont fermés. Mais notre verbe du jour peut aussi désigner une habitude qui n’est pas accomplie ou un devoir qui n’est pas réalisé.

Par exemple, lorsque vous n’allez pas à l’école ou au boulot alors que vous devriez. Gakkô/kaisha wo yasumu (学校/会社を休む) : manquer l’école/ne pas aller à son travail. C’est pourquoi la proposition yasunde iru (休んでいる) est ambiguë puisqu’elle peut vouloir dire “il(elle) est absent” ou encore “il(elle) se repose“. Par ailleurs, on peut avoir recours à ce verbe lorsqu’on cesse brusquement une habitude. Ueki ni mizu wo yaru no wo yasumu (植木に水をやるのを休む) : arrêter de donner de l’eau aux arbustes.

Pour conclure, on peut se poser la question suivante : est-ce que c’est parce que les japonais sont particulièrement travailleurs que yasumu a fini par décrire ce qui est inhabituelle ?

Source : kotobank (dictionnaire japonais)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum