Usagi (兎) : du lièvre au lapin jusqu’à… Pikachu ?

Aujourd’hui, j’ai décidé de ne pas vous poser un lapin. Par contre, on va parler du lapin ou plutôt de “l’animal aux longues oreilles” qui se dit usagi en japonais. Après une petite séance de définition, on va s’intéresser à la place de notre petit animal dans la culture japonaise.

Définition du mot usagi et expressions liées

Usagi s’écrit en kanji 兎 mais il n’est pas rare de le trouver en katakana ウサギ. Si vous êtes observateur, vous avez peut être remarqué qu’on peut distinguer deux oreilles au dessus du kanji. C’est en réalité la définition la plus large que l’on peut donner au mot usagi : un rongeur de taille moyenne avec des longues oreilles. On distingue en français le lapin du lièvre dans le langage courant alors que ce n’est pas le cas en japonais.

Usagi désigne ainsi en règle général famille des Léporidés dont le lièvre fait également partie. Pour les puristes, no’usagi (野兎 “lapin sauvage”) désigne spécifiquement le lièvre et kai’usagi (飼兎) le lapin domestique. Il existe une espèce que l’on appelle naki’usagi (ナキウサギ, le “pika” en anglais) qui ressemble à s’y méprendre à Pikachu. Sauf que le créateur a expliqué que la mascotte de la série était une souris nezumi (ネズミ qui signifie aussi “rat”). Rassurez vous donc, Pikachu n’est officiellement pas un lapin ! 😀

En japonais, ces trois animaux font partie de la catégorie des usagi. Pikachu est à gauche ! :p

Les lapins dans la culture japonaise

En japonais, on utilise des numéraux pour compter les objets et les êtres vivants. Et pour les usagi, on emploie wa (羽) signifiant “plume”. Un lapin : ichiwa (一羽), deux lapins : niwa (二羽)… Il existe plusieurs hypothèses à ça et je vais en exposer une qui me semble cohérente. Comme le Japon a connu plusieurs périodes où la consommation de gibiers était interdite, on aurait eu recours a une astuce. Les longues oreilles du lapin faisant penser aux ailes d’un oiseau, on l’a placé dans la même catégorie. Et voilà, plus d’interdiction !

On sait que les japonais mangeaient des lapins autrefois avant l’introduction du bouddhisme (qui a posé de nombreux interdits). Pour s’adapter, on a eu donc recours à ce genre de stratagème entre autre. Toujours est-il qu’aujourd’hui, on ne mange quasiment pas de lapin au Japon. Probablement pour des raisons culturelles mais aussi économiques et logistiques. Cela coûterait en effet plus cher de vendre de la viande de lapin au supermarché en comparaison du boeuf, du poulet et du porc.

Dans les contes, notre usagi a souvent l’image d’un sage qui n’hésite pas à châtier les coquins de tanuki. Ces deux animaux se retrouvent souvent ensemble, vraisemblablement pour leur côté mignon. Qui penserait à manger ces petits êtres à croquer ? 😀

Sources : ja.wikipedia (généralités), detail.chiebukuro (à propos de pikachu)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
こんにちは
Kotoba
気触れる