Un mot qui peut sembler évident mais qui ne l’est pas forcément : inaka (田舎) que l’on traduit souvent par “campagne”. On a en effet tendance à l’opposer à la ville en disant que c’est un lieu où il y a davantage d’espaces verts et une densité de population faible. N’est ce pas trop simplificateur ?

Origine du mot inaka et évolution

Inaka s’écrit en kanji 田舎 où 田 désigne “les rizières/terres cultivées” et 舎 “la hutte/maison”. C’est un mot vraiment très ancien que l’on retrouve dans le nihon shoki (日本書記), l’un des premiers ouvrages retrouvé datant du 8ème siècle. Comme on peut le voir avec les kanji, il désignait à l’époque les maisons des agriculteurs et par extension les familles d’agriculteurs elle-même nôka (農家). Un peu comme le terme ie (家) qui signifie la maison mais aussi la famille.

Ce n’est que beaucoup plus tard qu’on a commencé à utiliser le mot inaka comme une zone “éloignée de la ville” car il n’y avait tout simplement pas de ville à ce moment là ! Avec l’exode rurale qui a eu lieu dans dans les années 1960, il a peu à peu pris le sens de “village natal” dans lequel on rentre le jour de l’an ou en été. Shôgatsu ni ha inaka he kaeru (正月には田舎へ帰る) : Le jour de l’an, je rentre dans mon village (situé loin de la ville).

Là, on est d'accord que c'est la vrai campagne ! :D

Là, on est d’accord que c’est la vrai campagne ! 😀

Signification de inaka aujourd’hui

Aujourd’hui, on constate que  les villes s’étendent au Japon et Tokyo en est l’exemple le plus saisissant. Du coup, il existe des disparités au niveau de la densité de la population que l’on soit au centre ou en périphérie. C’est pourquoi, vous pourrez retrouver comme énoncé koko ha tôkyô no inaka da (ここは東京の田舎だ). Littéralement “c’est la campagne de Tokyo“.

Vous voyez qu’ici, le mot français “campagne” ne marche pas vraiment. On parle juste d’une zone un peu éloignée du centre urbain avec une population plus faible. Mais on reste bien dans une ville, il ne faut pas s’imaginer y voir forcément des champs ! Dans ce contexte, la signification de inaka est très éloignée de celle d’origine (maison de paysan) et assez ambiguë. A partir de quand parle t-on de zone urbaine ?

Il n’y a pas vraiment de définition précise et on utilise d’autres termes plus techniques à ce niveau là. Concluons avec un sondage réalisé en 2014 avec la question “vous êtes plutôt tokai (都会  ville) ou plutôt inaka (ici au sens large) ?”. Et bien même s’il y a beaucoup d’indécis (25,5%), ils sont 43,5% à choisir la campagne contre 31% pour la ville. Difficile d’interpréter ce genre de chiffre mais les défenseurs de la cambrousse évoque les joies de la nature, un cadre moins stressant… Rien de bien nouveau !

Sources : ja.wikipedia (généralités), asahigroup (sondage)

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture dont elle fait partie.