Ureshii (嬉しい) : être content, c’est avec un repas entouré de femmes ?

Selon le Larousse, être content, c’est éprouver “du bonheur, de la satisfaction en raison de circonstances agréables, satisfaisantes”. Si j’ai mis en valeur le mot “circonstances” ici, c’est parce que c’est probablement un point essentiel pour bien appréhender notre mot du jour, ureshii (嬉しい). Après une petite explication sur l’origine du kanji 嬉, je vais tenter de définir cet adjectif à travers quelques phrases d’exemple.

Origine de l’adjectif ureshii et définitions

Ureshii s’écrit en japonais 嬉しい où le kanji 嬉 peut être associé à la joie et plus précisément à un sentiment de satisfaction. Sa formation est très intéressante : on trouve sur la gauche la clé de la femme 女 (onna) et à droite l’idéogramme 喜 signifiant “se réjouir/prendre du plaisir”. Ce dernier représenterait une table remplie de mets avec une bouche en dessous 口 symbolisant le rire. C’est pourquoi on peut interpréter le kanji 嬉 comme la “joie de profiter d’un bon repas entouré de femmes“. Cela peut paraître évidemment sexiste mais il faut savoir que les kanjis ont été pour la plupart créé par des hommes. Et ça change tout ! :S

Ukiyoe tiré du livre “浮世絵に見る 江戸の食卓”.

Mais ce qu’il est intéressant de noter avec ce kanji, c’est qu’on a déjà la notion d’une “circonstance agréable/favorable”. Si j’insiste là dessus, c’est que la plupart du temps, ureshii s’emploie pour mettre en valeur un événement objectivement heureux. Orinpikku de kinmedaru wo torete ureshii (オリンピックで金メダルを取れて嬉しい) : je suis content/je me réjouis d’avoir remporté une médaille d’or aux JO. On met ainsi en avant le résultat. Bien souvent, le locuteur n’est pas vraiment “heureux” avec ureshii, c’est surtout l’événement qui l’est. Sur ce point, il diffère beaucoup de tanoshii (amusant/plaisant) qui lui est beaucoup plus personnel.

Par ailleurs, en sens 2, les dictionnaires japonais indiquent “fait d’être reconnaissant envers l’acte de quelqu’un“. Anata no kokorozukai ga ureshii (あなたの心遣いが嬉しい) : je te suis reconnaissant pour ta sollicitude. Cette fois-ci, on est plus du tout dans la joie. On indique simplement à l’autre que ce qu’il fait est bienveillant/souhaitable. Attention donc aux erreurs d’interprétations ! Il serait selon moi faux de traduire par “heureux” dans ce genre de contexte. On verra la prochaine fois shiawase (幸せ) qui se rapproche davantage du bonheur. 🙂

Sources : kotobank (dictionnaire japonais), gogen-allguide (formation du kanji), detail.chiebukuro (différences tanoshii/ureshii)

 

2 réponses

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
こんにちは
Kotoba
気触れる