La première fois que j’ai entendu le mot tatami, c’est lorsque mes parents m’ont inscrit à un cours de judo lorsque j’étais petit. Quand j’y repense, c’était probablement aussi mon premier contact avec quelque chose à la fois matériel et japonais. Ah non, c’est vrai que je jouais déjà à la Game Boy dés l’âge de 3 ans. 😀
Enfin c’est pas grave vu que cela ne m’empêchera pas de vous écrire aujourd’hui un article sur le mot 畳 (tatami) et notamment de sa taille utilisée comme unité de mesure, le  (畳, même kanji).

Origine du mot tatami et standards de taille

Le kanji 畳 s’écrivait autrefois 疊 et représentait entre autre l’empilement de plusieurs couches (田) de même nature. Il faut dire qu’auparavant, on empilait en général plusieurs couches fines de paille de riz tassées pour réaliser les tatamis. De nos jours, ces couches n’en forment qu’une, c’est pourquoi on appelle aussi les tatamis actuels 厚畳 (atsudatami), c’est à dire “tatami épais”. La prononciation tatami aurait dérivé du verbe tatamu (畳む). Dans son sens premier, il signifie “plier et entasser des choses que l’on a déployées auparavant”. On dit ainsi 着物/布団を畳む (kimono/futon wo tatamu “plier un kimono/futon). Et donc concernant les tatamis, il se trouve qu’on les pliait lorsqu’on ne s’en servait pas.

Je ne reviendrai pas ici sur leur histoire qui remonterait au huitième siècle ni sur leur fabrication. Pour ça, il existe déjà un article Wikipedia sur le sujet qui me semble suffisamment complet. Je vais plutôt me concentrer sur leurs dimensions qui bien que conservant un rapport 1:2  (par exemple 182×91 cm) diffèrent en fonction des régions du Japon. Voici les quatre standards principaux :

  • 京間 (kyôma) où un tatami fait 191×95,5 cm. Ainsi, une pièce classique de 6 tatamis 六畳 (rokujô) fait exactement 10,9443 m². Ce standard est principalement utilisé dans la région du Kansai et dans la partie sud du Japon.
  • 中京間 (chûkyôma) de 182×91 cm où 六畳 = 9,9372 m². On utilise généralement ce standard pour faire la conversion 1 tatami = 1.62m². C’est probablement le plus utilisé au Japon, surtout dans la partie centrale et au nord.
  • 江戸間 (edoma) de 176×87.8 cm où 六畳 = 9,2716 m². On l’appelle aussi 関東間 (kantôma) puisque ce standard est plutôt répandu dans le Kantô.
  • 団地間 (danchima) ou 公団間 (kôdanma)  de 170x85cm où 六畳 = 8,67m². C’est le standard le plus petit et apparemment le plus récent puisqu’il est surtout utilisé dans les appartements.

Ainsi, vous conviendrez que lorsqu’on parle d’une “pièce à dimensions de 6 tatamis (六畳の部屋 rokujô no heya)”, c’est en réalité imprécis. C’est pourquoi les agences immobilières ont le devoir d’indiquer la dimension totale en m² et de bien préciser le standard employé. Par ailleurs, vu que les pièces à l’occidental sans tatami se sont popularisées, on emploie plutôt de nos jours le kanji 帖 à la place de 畳. Mais cela ne change strictement rien au problème vu que tout dépend su standard employé encore une fois.

À noter enfin que depuis la fin du 19ème siècle, on utilise aussi le 坪 (tsubo) comme unité de mesure, l’équivalent d’environ deux tatamis soit exactement 3.305 m². Mais là encore, bien que ce soit plus précis pour le coup, l’agence immobilière doit aussi indiquer l’équivalent en m². Voilà, vous en savez maintenant suffisamment pour ne pas vous faire avoir par un agent immobilier japonais peu scrupuleux ! 😀

Sources : gogen-allguide (étymologie), chintai.net (à propos des standards), Ja.wikipedia (généralités)

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture dont elle fait partie.