Shinsetsu (親切) : de la vraie gentillesse ou de la courtoisie ?

Lorsqu’on cherche le mot “gentil” dans un dictionnaire comme le Larousse par exemple, on obtient beaucoup de définitions. Il faut dire que c’est un terme très employé dans lequel on peut ranger tout et n’importe quoi. Par exemple pour un enfant, cela renvoie plutôt à son côté sage/tranquille alors que pour un adulte, on pense davantage aux attentions délicates et aux bons sentiments. Oh, que c’est gentil ! ^^
En japonais, il existe plusieurs termes pour décrire la gentillesse et on va voir aujourd’hui 親切 (shinsetsu). Afin de bien comprendre sa spécificité, je vais tout d’abord le définir puis le comparer à un de ses synonymes qui est 優しい (yasashii).

Analyse du mot shinsetsu et définitions

親切 s’écrit avec le kanji 親 (“parents”) et le kanji 切 (“couper”), ce qui est parfaitement logique. Vous vous doutez bien que je vous mène en bateau mais pourtant, la question suivante revient souvent sur le net : “pourquoi le mot shinsetsu signifie t-il littéralement “couper ses parents” ?”. D’ailleurs, l’auteur du site Gogen-Allguide (étymologie des mots) débute d’emblée son explication par “親切 ne signifie pas « couper ses parents» (親を切る oya wo kiru)”. Autant être fixé dés le départ ! 😀
Donc en réalité, 親 se rapporterait plutôt à l’adjectif 親しい (shitashii “familier/intime/amical”) et 切 à la lame (刃 yaiba) que l’on aiguise parfaitement avec une attention particulière. On retrouve ce kanji avec un sens similaire dans le mot 大切 (taisetsu “pour lequel porte une grande attention = important”).

Ainsi, on peut en déduire à l’aide des kanjis de shinsetsu que sa signification est quelque chose comme “avoir de l’attention en étant amical”. Ce qui n’est pas si éloigné du sens premier donné par les dictionnaires japonais qui est en gros “fait d’agir pour autrui en ayant de bonnes intentions“. (ご)親切にどうもありがとう (go-shinsetsu ni dômo arigatô) : merci pour votre gentillesse/amabilité. Son sens second “avec une ardeur profonde/du fond du cœur” n’est plus vraiment utilisé aujourd’hui et est lié à l’ancienne écriture de shinsetsu qui est 深切 (深 = profond). Cela indique peut être que de nos jours, on en ferait moins des tonnes. ^^

Toujours est-il que notre mot du jour se rapporte davantage à des actes qu’à la personnalité d’un individu. C’est à dire qu’on agit en pensant faire le bien ou par politesse sans forcément prendre en compte l’autre. Et lorsque ça en devient gênant, on peut alors utiliser le mot おせっかい (osekkai “qui en fait trop/qui fourre son nez partout”).
Alors que pour 優しい (yasashii “gentil/sympa”), on est plus proche de la personnalité de l’individu et du fait qu’il soit gentil avant tout pour l’autre. Ce qui peut impliquer d’être un peu sévère si nécessaire. Dit comme ça, on a l’impression que yasashii serait en quelque sorte le niveau supérieur mais tout dépend évidemment du contexte. Et puis surtout, aucun japonais probablement ne pense “je vais lui dire juste un shinsetsu car ce n’est pas de la vraie gentillesse”. 😀

Cet acte relève en apparence de la gentillesse. Toutefois, une étude réalisée en 2017 tendrait à montrer que ce serait mieux pour les personnes âgées de rester debout. Est-ce donc alors vraiment gentil ? 😀

Pour résumer et pour répondre à la question qui m’a été posée par mail, j’aurais tendance à penser que :
– shinsetsu (en tant que nom commun) = attention/courtoisie/amabilité
– yasashisa (forme nominale de yasashii) = gentillesse/bienveillance/sympathie
Voilà, c’est évidemment un peu plus complexe mais c’est déjà une bonne base ! ^^

Sources : Kotobank (dictionnaires japonais), naniga-chigauno (différences shinsetsu/yasashii)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

6 réponses

  1. Ce qui étonnant pour moi dans cet article c’est qu’à force de lire les explications de kanji je vient pour la première fois de reconnaitre le kanji parent dans le sens où on y trouve 2 kanji distinct. Il en va de même avec d’autres que j’arrive à “découper” (sans forcément en comprendre le sens)
    J’ai fais un mini test l’autre jour sur la reconnaissance visuel de kanji courant (premier niveau hein ^^ watashi ha shinjin desu) mais je progresse énormément dans ce domaine sans m’en rendre compte alors que je le travaille peu (a part kotoba)
    Merci à vous pour ces articles qui semblent bien imprégnés progressivement ma mémoire ( ^_^)
    ありがとう ギリヘゥ先生

    1. Bonjour,

      Je réponds à ce commentaire un peu en retard car je ne savais pas très bien comment y répondre justement ! ^^.
      Je ne sais pas si Kotoba peut aider à la compréhension globale des kanjis car souvent, je décris juste un aspect, l’interprétation qu’on en fait dans le mot en question par exemple.
      Par contre j’essaye surtout de nuancer beaucoup mes propos et d’apporter des informations utiles quand je m’aperçois qu’il y a des points qui peuvent porter à confusion. Car rien n’est évident quand on apprend une nouvelle langue, il faut se reprogrammer totalement.
      Donc j’espère que l’explication que je fais sur les mots peut être utile pour aider votre reprogrammation. ^^

      Un exemple justement hier avec un lecteur qui m’a proposé la traduction メートル四角 pour “mètre carré” en japonais.
      Bien que 四角 = carré, on se rend compte que ça ne fonctionne pas. Tout simplement parce que quand on parle de m² en français, c’est juste une unité de mesure et il n’est pas forcément question d’un carré. Et du coup il faut bien être conscient qu’il n’y a aucune réelle logique à appeler ça mètre “carré”, c’est juste une convention qui a été prise (sauf erreur de ma part). Mais vu qu’on a été programmé avec cette convention… ^^

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum