Nomu (飲む) : boire ou plutôt “gober sans mâcher”

Nous revoilà avec un verbe très commun mais pas si évident que ça : nomu (飲む). Il est souvent traduit par “boire” mais nous allons voir que dans certains cas, c’est un peu plus subtil que ça.

Définitions du verbe nomu et différences avec le français “boire”

飲む est composé du kanji 飲 qui signifie “boire, ingérer”. On l’avait vu notamment avec le mot nomikai (飲み会). Voyons maintenant les différents sens de ce verbe :

  • 飲食物を口から体内に送りこむ。”envoyer à partir de la bouche des aliments ou de la boisson à l’intérieur du corps“.
    Premier scoop : nomu peut s’utiliser pour autre chose que du liquide même dans un sens concret, principalement pour des choses qui s’avalent sans avoir à mâcher. C’est souvent le cas avec les médicaments, on dit donc en japonais kusuri wo nomu (薬を飲む) qu’on traduira généralement en français par “prendre ses médicaments“.
  • 酒をからだに入れる。”ingérer de l’alcool
    Ici, on retrouve le même sous entendu qu’en français. Dôryô to nomu (同僚と飲む) se traduit par “boire un verre avec des collègues” sans que le mot “alcool” ne soit mentionné.
Ce bébé "boit" un médicament. A noter que nomu marche aussi pour des comprimés par exemple.
Ce bébé “boit” un médicament. A noter que nomu marche aussi pour des comprimés par exemple.
  • 吸い込む。吸う。”absorber. Inhaler
    Voici un autre emploi particulier de nomu où on peut voir que celui-ci ne se limite pas à des substances physiques. Par exemple, tabako wo nomu (タバコをのむ) signifie “inhaler de la fumée de cigarette”.

Il existe d’autres utilisations plus abstraites de ce verbe (jôken wo nomu = accepter les conditions) comme c’est le cas en français (boire les paroles de quelqu’un).
Mais j’aimerais attirer votre attention sur d’autres différences d’usage purement culturelles. Le cas de la soupe est intéressant : le verbe prédominant est “manger” en français (mange ta soupe et va au lit !) alors que ce sera plutôt nomu en japonais. Tout simplement parce que la soupe correspondait au pain qu’on trempait autrefois en France. Alors qu’en japonais, on en a toujours eu l’image d’un liquide (voir shirumono).

Source : dictionary.goo.ne (dictionnaire japonais)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

3 réponses

    1. Bien vu, je n’y avais même pas pensé à placer “gober” ici alors que ça coulait de source. Tiens d’ailleurs, j’aurais pu également citer le verbe kurau (食らう) qui est la version vulgaire de nomu/taberu. On dit ainsi aussi bien ご飯を食らう (gohan wo kurau : bouffer du riz) que お酒を食らう (osake wo kurau : siffler de l’alcool). C’est pareil pour le sonkeigo meshiagaru (召し上がる) qui veut dire aussi bien manger que boire. On pourrait penser ici que lorsqu’on est très poli ou très vulgaire, on a tendance à employer des termes plus vagues. Il faudrait que je creuse le sujet, c’est intéressant ! 🙂

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum