Yûbinkyoku (郵便局) : la poste japonaise, une bonne image ?

Il existe un lieu au Japon où on peut tirer de l’argent avec une carte bleue étrangère. Il s’agit de La Poste, yûbinkyoku ! Mise à part ce détail important, quelle est sa particularité au pays des soleil levant et qu’en pensent les japonais ?

Vocabulaire autour de yûbinkyoku et particularités japonaises

郵便局 est composé du mot yûbin (郵便) “le courrier, service postale” auquel on a attaché le kanji 局 “bureau/local”. Yûbinkyoku désigne donc la Poste en tant que lieu, la société elle (car c’est privatisé depuis 2007) se nomme nihon yûbin (日本郵便) littéralement “service postal japonais”. Faites attention sinon au mot posuto (ポスト) pouvant créer la confusion puisqu’il signifie “boite aux lettres”.

On reconnaît par ailleurs la poste japonaise avec la couleur rouge de son logo 〒, de ses boites aux lettres mais également de ses camions. Pourquoi cette couleur ? Et bien c’est une innovation de 1888, les boites aux lettres étaient en effet noires/marrons au tout début. Une des raisons étant que le rouge se verrait mieux la nuit (un peu douteux mais à vérifier… ^^). On peut également penser qu cela a été inspiré de la Poste britannique, les japonais ayant littéralement repris son système.

Une yûbinkyoku classique avec son logo en forme de T rouge
Une yûbinkyoku classique avec son logo en forme de T rouge

L’absence d’appareils pour affranchir ses lettres et colis soi-même dans les yûbinkyoku peut paraître surprenant. On dit que le Japon est le pays des robots mais cela ne signifie pas qu’il y a des machines partout ! Je n’ai cependant pas trouvé de raisons précises à ce choix, on peut penser que c’est parce que le contact humain reste une priorité car davantage apprécié. Surtout que la concurrence est réelle étant donné qu’il y a d’autres transporteurs privés comme Yamato et Sagawa qui fonctionnent bien.

Les japonais sont-ils satisfaits de la poste ?

 

Des chiffres pour commencer : selon une enquête réalisée en 2012 par la poste japonaise elle-même, seuls 11,1% des sondés se disent insatisfait de la yûbinkyoku en général. Ce chiffre était de de 17,5% en 2008 et n’a cessé de baisser depuis. La privatisation de la Poste en 2007 semble donc avoir eu des effets positifs dans l’ensemble.

Ce qui est encore reproché sont les horaires d’ouverture jugées trop courtes (9h00-17h00 dans la majorité des cas) et le nombre de distributeurs jugé insuffisant. Il est vrai qu’avec parfois un seul distributeur dans les petits bureaux, les queues peuvent être longues. La relation clientèle est par contre très appréciée, seuls environ 6% des sondés s’en disent insatisfaits.  Pour avoir à recourir très souvent à leurs services, je peux dire que je fais partie des “très satisfaits” à titre personnel !

Sources : homepage2.nifty (origine de la couleur rouge), japanpost.jp (sondage)