Shusseuo (出世魚) : les poissons évoluant socialement

Imaginez-vous qu’un jour, on décide que vous allez vous appeler autrement. C’est d’ailleurs un peu ce qui se passe dans le film d’animation Le Voyage De Chihiro où l’héroïne Chihiro se fait renommer Sen par la sorcière Yubaba. Dans ce cas, le but est maléfique puisqu’il y a la volonté d’effacer les origines de la personne.
C’est toutefois pour une autre raison qu’il existe au Japon des 出世魚 (shusseuo), c’est à dire des poissons qui ont une appellation différente en fonction du stade de leur vie. D’où vient donc cette drôle de coutume ?

Origine du mot shusseuo et exemples typiques

出世魚 peut être divisé en deux parties, à savoir 出世 et 魚. Commençons par la plus simple qui est 魚 (uo) vu qu’elle signifie simplement “poisson”. Ce kanji prononcé le plus souvent sakana employé seul peut également se lire uo. Cette lecture plus ancienne est toutefois moins courante aujourd’hui. 出世 (shusse) maintenant correspond dans son sens large au fait de “progresser socialement“, ce qui fait souvent référence de nos jours à l’avancée dans une carrière. Je reviendrai sur ce terme dans un futur article. Ainsi donc, nos shusseuo correspondent à des poissons évoluant socialement et qui sont donc récompensés pour ça avec une nouvelle appellation. Qui a dit anthropomorphisme ? 😀

Blagues à part, cette coutume a en tout cas été inspirée à la base d’une tradition bien humaine. En effet, jusqu’à l’époque d’Edo (1603-1868), les 学者 (gakusha “savants”) et 武士 (bushi “guerriers) avaient leur nom qui changeait lors des cérémonies de montée en grade. En gros, on avait un prénom d’enfance appelé 幼名 (yômyô “nom enfantin”) et on le remplaçait ensuite par un 忌み名 (imina “vrai prénom”). Alors pour nos shusseuo, vu qu’il était difficile de connaître leur âge ou de savoir réellement s’ils avaient évolué socialement, on se fiait tout simplement à leur taille ou encore à leur aspect extérieur. Et on prenait pas n’importe quelle variété de poissons, c’était seulement ceux qui portaient chance ! ^^

Voici le cas de la sériole à gauche où on peut voir que le poisson change d’aspect en plus de taille. A droite, on trouve les appellations du Kansai (関西) et du Kantô (関東).

Ainsi, parmi les poissons qui portent chance aux yeux des japonais, on a principalement la sériole ブリ (buri), le bar スズキ (suzuki) et le mulet ボラ (bora). Ils ont ainsi tous de trois à quatre appellations différentes. Et évidemment, cela varie en fonction des régions pour pimenter le tout.
Pour le cas de la sériole par exemple, il existe quatre appellations “officielles”. Jusqu’à 35 cm, c’est ワカシ (wakashi, le waka venant probablement de wakai “jeune”). De 35 à 60 cm, ils évoluent en イナダ (inada). Ensuite vers 60 cm, on arrive au ワラサ (warasa) pour enfin parvenir au nom final dés 80-90 cm qui est ブリ (buri). Voilà, vous savez donc maintenant d’où viennent les évolutions dans Pokemon ! 😀

Source : Ja.Wikipedia (généralités), Maribu-aqua.com (illustrations)