Le japonais dans tous les sens

Dictionnaires de japonais et changements récents sur Kotoba

Hello tout le monde,

Comme vous avez tous pu le constater, il y a eu quelques récents changements sur Kotoba puisque je propose désormais un fichier audio en fin d’article que j’ai choisi de nommer “podcast” car je pensais réaliser ça comme une émission de radio au début. Mais bon, vu que j’ai du faire avec les moyens de bord et le peu de temps que j’ai, ça ressemble plutôt à un complément audio. J’ai quand même tenté diverses choses comme des petits sketchs, l’ajout d’extraits audio… Vu que ça me plaît et que je pense que ça peut être intéressant pédagogiquement, je vais de toute manière continuer et essayer de faire évoluer le concept. Vos retours sont plutôt bons et cela me rassure ! 🙂

Autrement, je vous ai fait part plusieurs fois du fait qu’actuellement, j’ai un petit boulot de traduction à côté. J’ai choisi de m’investir là dedans principalement par curiosité mais aussi parce que ça me permet de découvrir plein de nouveaux mots. Notamment le terme 出世魚 (shusseuo) que je n’aurais probablement jamais trouvé tout seul.
Il se trouve par ailleurs qu’il y a environ deux semaines, mon dictionnaire électronique japonais-français m’a lâché (il était déjà endommagé). Et vu que faire de la traduction sans dictionnaire est très compliquée, j’en ai profité pour télécharger toutes les applications smartphone que vous m’aviez recommandées. Takoboto, Yomiwa, Tenjin, Dictionnaire français-japonais, Jsho…

Et bon, étant donné que je vous l’avais promis, je vais donner mon avis pour chacun en mettant à jour le guide sur les dictionnaires de japonais (qui mériterait une nouvelle mise en page d’ailleurs vu sa longueur). Mais je peux déjà vous dire à l’avance qu’ils se valent à peu près tous, à savoir qu’ils utilisent tous plus ou moins la même base de données gratuite avec aussi des traductions depuis l’anglais. Le résultat est largement insuffisant à mon goût (pour de la traduction en particulier) mais ils peuvent parfois dépanner. Enfin vu que c’est gratuit, on ne peut pas non plus demander la Lune.

Les dictionnaires électroniques, c’est pas si cher en fait…

C’est pourquoi j’ai bien été obligé rapidement de m’acheter un nouveau dictionnaire électronique. Enfin “nouveau”, c’est dans le sens “un autre pour remplacer celui défectueux” car je n’ai évidemment pas les moyens d’en acheter un récent (250-300 euros en moyenne).
Et en faisant des recherches (vous savez, j’adore la recherche ^^), je me suis aperçu qu’aujourd’hui, on pouvait trouver des dictionnaires électroniques avec des dictionnaires japonais-français intégré pour trois fois rien. Car les anciens modèles sont rapidement délaissés alors qu’ils proposent quasiment le même contenu.

Voici les deux dictionnaires électroniques que je possède avec pour chacun des dictionnaires différents à l’intérieur.

Pour vous donner un ordre d’idée, j’ai payé le dictionnaire à gauche 2800 yens avec les frais de port (environ 22 euros). Pour celui à droite que je possédais déjà mais qui ne proposait que des dictionnaires anglais-japonais, j’ai simplement acheté une carte SD spéciale contenant le dictionnaire Petit Royal (japonais-français, français-japonais) pour 2000 yens (environ 16 euros). Pour info, ce vieux modèle de dictionnaire sans la carte se trouve autour de 15 euros aujourd’hui puisqu’il y a pléthore de dictionnaires japonais-anglais.

Alors bien sûr, il y a quelques fonctions bien pratiques sur lesquelles je reviendrai comme le fait de pouvoir tracer les kanjis avec un stylet. Le dictionnaire à gauche ne propose pas cette fonction par exemple. Mais si on recherche juste un très bon dictionnaire français-japonais ou japonais-français, on ne fait pas mieux aujourd’hui d’après tout ce que j’ai pu tester (sites internet inclus).

Du coup, je pense faire un guide à part sur les dictionnaires électroniques. C’est à dire que je vais lister tous les modèles proposant le français (principalement Casio mais il y a d’autres marques comme Seiko) en indiquant simplement leurs fonctions de base et surtout les dictionnaires papier qu’ils contiennent. Car un dictionnaire électronique, c’est juste un dictionnaire papier numérisé pour rappel. J’indiquerai aussi les compatibilités avec les différentes cartes car certains peuvent lire des cartes achetables séparément (SD, micro-SD…). Je ferai aussi un petit point sur leur fonctionnement.

Et enfin, car c’est ce qui devrait vous intéresser le plus je pense, je mettrai des liens où les acheter (Yahoo Auction et Amazon JP principalement) avec les différentes méthodes pour se faire livrer directement depuis le Japon. Car avec des sites comme Buyee ou Tenso, on peut faire des achats sans problème depuis le Japon. Vu qu’un dictionnaire électronique ne pèse pas grand chose, cela ne devrait pas vous coûter plus de 6-7 euros de frais de port, numéro de suivi fourni. Bref, au final, il vous sera possible d’obtenir un dictionnaire électronique pour moins de 50 euros frais de port inclus.

Voilà, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire. Je précise juste que je ne toucherai rien à titre personnel en faisant ce guide (pas de liens d’affiliation car je ne peux apparemment pas avec les sites japonais) mais que je vous donnerai d’autres moyens en plus de Tipeee si jamais vous avez envie de contribuer au blog Kotoba. Cela sera par exemple de simplement partager le guide, d’évaluer l’application Kotoba… Je vais aussi proposer l’alternative Utip qui permet aussi de contribuer sans verser un centime. Car je sais bien que tout le monde ici n’a pas les moyens de financer mon travail !

En vous souhaitant un bon weekend, j’attends vos commentaires donc 🙂

Guilhem

5 réponses

  1. Très intéressé par un comparatif de dicos électroniques. La qualité médiocre des dicos gratuits (en ligne ou applis) commence doucement à m’exaspérer, au point où, ces derniers temps, j’en viens parfois à aller regarder les définitions sur des dicos en ligne japonais pour confirmer que les dicos français/anglais (dictionnaire-japonais.com et jisho.org, pour être précis) ne racontent pas n’importe quoi…
    Coup de gueule envers dictionnaire-japonais.com au passage, qui est un dico communautaire, ce qui n’est pas en soi une mauvaise idée, mais pour un dico, qui plus est dans une langue aussi éloignée de la notre, ça peut vite tourner au n’importe quoi, malgré la bonne foi des modérateurs. Et je dis ça en connaissance de cause, étant l’un des plus gros contributeurs ; mes premières contributions me font honte tellement elles sont mauvaises (et ont pourtant été acceptées), une grande partie passe à la moulinette des modérateurs qui peuvent les modifier selon leur bon vouloir (et aboutir à quelque chose de faux, ça m’est arrivé), le manque de contenu ou l’imprécision fait qu’au final je dois me rabattre sur jisho (ou kotobank récemment du coup :p) et j’en passe… Je me demande vraiment comment des gens peuvent recommander ce site.

    Bon, assez râlé 😀 j’ai pas mal de questions vis-à-vis des dico électroniques :
    – est-ce qu’on peut faire des recherches de kanji par clé ?
    – ils ne se limitent pas aux jôyô ? (je lis beaucoup donc je tombe fréquemment sur des variantes archaïques/littéraires)
    – globalement, ils sont bien fournis en exemples ? (en ce qui me concerne, c’est surtout en japonais que ça m’intéresse, pour voir le mot dans des contextes appropriés)
    – est-ce qu’on peut “marquer” une définition pour la retrouver facilement ? (système de “favoris” par exemple)
    Si les réponses sont oui à tout, j’attends le guide avec impatience !

    1. Alors d’une part, je suis totalement d’accord avec toi concernant dictionnaire-japonais.com, disons que comme tu l’as dit, l’idée de base n’est pas mauvaise mais… il y a aucune idée directrice, aucune méthode. Chacun ajoute le mot qu’il veut avec sa propre façon et basta. Il aurait fallu dés le départ imposer des règles précises à respecter (sans que ce soit trop contraignant) sinon c’est vite le bordel. C’est pour ça que Wikipedia est de plus en plus rigoureux à ce niveau, sinon c’est pas viable… Et puis je doute aussi que les modérateurs soient suffisamment avertis pour décider ou non si une entrée est de bonne qualité. Car parler japonais c’est une chose mais avoir des connaissances en linguistique/lexicographie, c’en est une autre… Moi même si je devais faire un dictionnaire un jour, je m’entourerais de gens compétents car c’est une tâche particulièrement ardue. Les gens ne se rendent pas du tout compte de la difficulté de la mise en forme d’un dictionnaire.

      Concernant tes questions maintenant :

      1) Concernant la recherche des kanjis… Oui, on peut faire une recherche par clé. Par exemple pour le dictionnaire sans écran tactile que j’ai, il suffit que j’indique tout d’abord le nombre de traits de la clé. Pour 口 par exemple, j’indique “3”. Je sélectionne le kanji 口 parmi une liste et j’obtiens ça :

      https://drive.google.com/file/d/1-dLfRXQFhhEdWDdVrh46wzRfoJm9lXG1/view

      On peut également faire une recherche par lecture des clés. Par exemple le kanji 蚕, il est composé de 天 qui se prononce entre autre てん et du kanji 虫 むし. Du coup en cherchant てん et むし (trois entrées possible), et ça te sort ce kanji de 蚕. Il y a apparemment d’autres manières de rechercher un kanji. Mais ça serait dans quel but ? Car un dico avec écran tactile, t’écris le kanji et puis c’est bon. ^^

      2) Non bien sûr, je n’en ai pas parlé mais il y a même des dictionnaires pour le japonais ancien (国語) et des encyclopédies en japonais. Là dessus, je pense que les dictionnaires électroniques sont imbattables. Donc vu qu’ils sont prévus pour les japonais, ils ne se limitent évidemment pas aux kanjis de base.

      3) Concernant les exemples oui, c’est un des points forts des dictionnaires électroniques. J’en ai parlé dans l’article sur les dictionnaires mais de nombreuses phrases d’exemple sont proposées. Et il y a souvent des expressions idiomatiques, des composés avec le mot en question… Puis il y a la possibilité de faire une recherche juste avec les phrases d’exemple. Je suis sûrement pas clair mais si je veux, je peux par exemple faire une recherche avec en résultat toutes les phrases d’exemple avec le mot 口紅. Alors que si je vais dans l’entrée 口紅, j’aurais quelques phrases d’exemple pour illustrer certains sens du mot mais pas toutes quoi. ^^

      4) Là, ça dépend du dictionnaire je pense. Il faut qu’il ait une mémoire interne pour pouvoir enregistrer les mots dans un 単語帳 (“cahier de vocabulaire”). Donc si je tombe sur un mot qui m’intéresse et que je veux retenir pour plus tard, j’ai juste à appuyer sur l’écran tactile sur “単語帳登録”. Après pour ce qui est de marquer une définition d’un mot, non on ne peut pas je crois. Moi j’avais utilisé cette fonction quand je lisais des livres papier, j’essayais de retenir chaque mot nouveau et j’enregistrai donc directement chaque entrée nouvelle dans cette liste.

      Voilà, pour le guide, je vais surtout comparer dans un premier temps les dictionnaires français à l’intérieur car bien qu’ils se valent plus ou moins, ya des différences entre le Royal et le Concise par exemple. Puis j’aurai juste à faire une liste des dictionnaires électroniques qui contiennent tel ou tel dictionnaire. Mais je reviendrai effectivement sur les différentes fonctions après car ça a quand même son importance (bien que moi, je les utilise que pour leurs dicos de français actuellement ^^).

      1. Merci pour la réponse, c’est top ! Je pense que le 単語帳 ferait le boulot pour mon besoin, à savoir, stocker temporairement des nouveaux mots quand je suis en vadrouille, avant de les rajouter dans mon anki.
        Ta réponse pour la recherche par clé me rassure aussi, c’est plutôt malin de permettre de trouver un kanji via la prononciation de ses clés… La recherche en traçant le kanji je dis pas non, mais comme j’écris très (trop) peu, je maîtrise mal l’ordre de tracé et les proportions donc la reconnaissance risque de galérer x)

        Bonne rédaction du coup ^^

  2. Merci et encore mille fois mercis pour ton investissement ! je n’ai pas de besoin aussi poussés que d’autres utilisateurs mais je suis toujours les jours ravie de ton travail et je tenais à te le manifester par ce petit mot tout simple : merci.

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum