Le japonais dans tous les sens

Shigusa (仕種/仕草) : tes gestes maladroits ont bien une origine

Le 4 octobre, Cipango a eu la bonne idée de me demander sur le forum d’où pouvait bien venir le mot 仕草 (shigusa) possédant la signification “geste/mimique” qui n’a semble t-il rien à voir avec le sens du kanji 草 (herbe/pelouse). En cherchant un peu, j’ai pu constater qu’on utilisait en fait davantage le kanji 種 (graine) sans que ça nous avance davantage. En effet, on ne voit pas non plus le lien avec la graine (tane). Mais regardons ça d’un peu plus près !

Origine du mot shigusa et interprétations possibles

Une chose semble certaine avec shigusa (仕草/仕種) : le premier kanji 仕 est un ateji, c’est-à-dire qu’il a été choisi pour sa prononciation et non pour son sens. Ce shi proviendrait en réalité du verbe suru (する qui peut se décliner en します shimasu à la forme polie) signifiant “faire”. D’où le fait que le Nihon Kokugo Daijiten propose aussi l’écriture archaïque 為草 puisqu’on associe parfois 為 au verbe suru. C’est fait donc pour le shi, il nous reste le gusa. Les différentes sites que j’ai pu consultés s’accordent pour dire qu’on serait plus proche à l’origine du sens du kanji 種 avec deux principales interprétations possibles.

La première est celle de la sorte/espèce/variété qu’on retrouve dans le mot 種類 (shurui). L’explication proposée est qu’il y aurait une grande variété de gestes et mimiques possibles en fonction de l’individu, du rang social, de l’époque… J’avoue que cette interprétation me semble trop vague et passe-partout, je préfère la seconde qui est “l’ingrédient/le composant à l’origine des choses” qu’on retrouve dans tane (la graine pour rappel). Ce qui me fait pencher pour cette hypothèse est que shigusa est né à la même époque (autour de 1800) que le mot katarigusa (語種 où 語 = conversation).

Comme ce dernier signifie “sujet (composants/ingrédients) de conversation” (話の種 hanashi no tane), j’en conclus que shigusa pourrait correspondre aux “différents composants (種) de la gestuelle (為)“. Honnêtement, ce que j’ai écrit là me semble très flou et en l’absence d’autres éléments, c’est difficile de proposer mieux. La seule chose que je peux rajouter, c’est que ce mot serait né avec le théâtre Kabuki (歌舞伎) où on peut penser que chaque rôle comportait son lot de gestes précis à réaliser. Bon allez, on passe à la suite qui m’intéresse davantage : l’usage du mot shigusa aujourd’hui.

Définition et usage du mot shigusa de nos jours

Aujourd’hui, je pense qu’on peut vraiment faire correspondre le sens du mot shigusa à celui de “geste”. Tout simplement parce qu’il permet de décrire n’importe quel mouvement du corps porteur ou non de signification. Un geste maladroit, un geste de salut… ぎこちないしぐさをする (gikochinai shigusa wo suru). Faire un geste maladroit. 彼女は怒るといつもいらいらした仕種をする (kanojo ha okoru to itsumo ira ira shita shigusa wo suru). Quand elle est fâchée, elle a toujours un geste nerveux.

Notre mot du jour peut cela dit permettre de qualifier un ensemble de gestes qui caractérisent un individu, autrement dit la gestuelle. この少女の仕種が可愛いらしい (kono shôjo no shigusa ga kawairashii). La petite fille a une gestuelle mignonne. 女の子は男の子と仕種が違う (onna no ko ha otoko no ko to shigusa ga chigau) : la gestuelle des filles diffère de celle des garçons. Certains dictionnaires (dont le Meikyo) précisent que shigusa est surtout employé pour les petits gestes et mimiques. On le rapproche souvent du mot 身振り (miburi) littéralement “gestes (振り) corporels (身)”.

Ce dernier est davantage rattaché à une intention et un but alors que le shigusa peut être totalement involontaire (geste maladroit) ou inconscient (gestuelle d’une fille). 身振りで持っている荷物が重いことを伝えた (miburi de motte iru nimotsu ga omoi koto wo tsutaeta) : je leur ai montré avec des gestes que les bagages que je portais étaient lourds.

Sources : word-dictionnary (étymologie et autres informations), dictionnaire électronique (phrases d’exemple), Pixabay (illustration)

 

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
lojol69
Saboten
Kotoba
仕草