Ces dernières années, un concept japonais fait de plus en plus parler de lui avec notamment une conférence TED datant de 2009 : le ikigai (生き甲斐). La traduction “raison d’être” est proposée aussi bien sur le Wikipedia anglais que français mais on a aussi “joie de vivre”. On va s’intéresser aujourd’hui à l’usage qu’on fait de ce mot au Japon après l’avoir auparavant décomposé.

Analyse du mot ikigai et usage contemporain

Ikigai s’écrit habituellement en japonais 生き甲斐 où iki 生き est dérivé du verbe ikiru (生きる) signifiant “vivre“. 甲斐 (prononcé kai quand il est employé seul) veut dire quant à lui “résultat/effet/récompense“. Ce terme kai ne possédait pas de kanjis à l’origine, 甲斐 sont donc des ateji (当て字), c’est à dire qu’on les a fixé sur le tard. Cela ne veut pour autant pas dire qu’ils ont été choisi au hasard ! signifie ainsi ici “carapace” et 斐 “motifs magnifiques/splendides“. Ainsi, on en déduit que “les motifs de la carapace sont magnifiques = ça vaut le coup“. On s’en contentera ici ! 😀

De nos jours, on emploie assez rarement kai seul. On le retrouve en tant que préfixe dans le mot kaishô (甲斐性) “vitalité/état d’esprit de battant”. Kaishô nashi (甲斐性なし) signifie ainsi “incompétent/non digne de confiance” lorsqu’il est adressé à quelqu’un. Et en tant que suffixe, ce qui nous intéresse ici, on 甲斐 est principalement employé dans hatarakigai (働き甲斐) et ikigai. Le premier renvoie à la joie/aux résultats que peuvent apporter le travail et le second à ce qui vaut la peine d’être vécu/de vivre.

Interprétation faite en Amérique autour du ikigai. Pas sûr que les japonais approuvent… :p

En fonction du contexte, on recourt à une traduction différente en français. D’une part “raison d’être/de vivre” dans ikigai wo kanjiru/mitsukeru (生甲斐を感じる/見つける) : éprouver/trouver une raison d’être. D’autre part “digne/qui en vaut la peine” par exemple ikigai no aru seikatsu (生甲斐のある生活) “une vie digne d’être vécue“. Par ailleurs, il n’est pas vraiment certains que beaucoup de japonais ressentent cela comme un “concept philosophique” tel qu’interprété en Occident. La preuve, il n’existe même pas de page Wikipedia autour de ikigai en japonais. Je pense donc personnellement qu’il existe beaucoup de fantasmes autour de ce mot, attention aux âneries que vous pourrez trouver ! 😀

Sources : whatimi (à propos des kanjis 甲斐), newsphere.jp (article traitant des interprétations qu’on fait de ikigai hors du Japon)

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture dont elle fait partie.