Seizensetsu (性善説) : L’homme naît t-il bon ?

Suite à la proposition de Khrat, j’ai décidé aujourd’hui de vous parler d’une théorie qui est parfois citée par les japonais : seizensetsu (性善説). Elle signifie grossièrement “théorie selon laquelle l’homme naît bon”. Comment l’interpréter ? Implique t-elle quelque chose dans le cas du Japon ?

Analyse du mot seizensetsu et interprétation admise

Seizensetsu s’écrit en kanji 性善説 où le premier 性 (sei) est à interpréter comme la nature fondamentale de l’être humain, son essence. Si on s’intéresse à la formation de ce kanji, on peut distinguer la clé du cœur à gauche (忄/心) et l’idéogramme 生 signifiant “naître”. Ainsi, il signifie littéralement “cœur/âme que l’on possède à la naissance“. Le second kanji 善 (zen) est proche de la notion qu’on a du bien opposé au mal 悪 (waru). 説 (setsu) “explication” est employé en tant que suffixe pour les théories/principes. On obtient alors pour seizensetsuthéorie où l’homme naît avec un cœur bon” qui s’oppose à seiakusetsu (性悪説) “théorie où l’homme naît avec un cœur mauvais“.

Vu comme ça, on serait tenté par préférer la première ! Pourtant il s’agirait d’un leurre puisque même si on naît bon, encore faut-il entretenir cette bonté. Du coup, si on adhère à cette théorie, on pense généralement pour un meurtrier “si cet homme est aujourd’hui mauvais, c’est à cause de son environnement“. Car s’il avait été bien entouré, il serait resté bon. Mais finalement, on peut conclure la même chose avec l’autre théorie. Puisque si l’homme naît mauvais et qu’il finit mauvais, c’est aussi de la faute à son environnement qui n’a pas permi l’émergence de la bonté en lui. Vous me suivez ?

Difficile de choisir en fin de compte… :p

Cependant voilà, il existe de nombreuses erreurs d’interprétations sur ces deux théories. La première est que croire en la seizensetsu (comme ce serait le cas pour beaucoup de japonais même si j’ai un doute), ça voudrait dire croire que l’homme est toujours bon”. Ainsi, on serait moins méfiant de l’autre vu qu’on aurait pas de raison de le soupçonner. A l’inverse, seiakusetsu = penser d’emblée qu’il est mauvais = le soupçonner. A ce sujet, j’ai lu un article d’une japonaise sur le mariage international Japon VS Allemagne. Pour résumer sa pensée, au Japon : pas besoin de beaucoup de justificatifs = pas de soupçon = seizensetsu. Comme c’est le contraire, pour l’Allemagne, c’est seiakusetsu et puis voilà. Mouais… 😀

Existe t-il un rapport entre le seizensetsu et le Japon ?

Je préfère le dire d’emblée : peut être que je n’ai rien compris du tout à cette théorie et n’hésitez pas à me le signaler dans ce cas. Mais de ce que j’ai pu lire sur le net, ça me parait compliqué de faire un lien entre celle-ci et le Japon contemporain. Alors oui, certains diront que les japonais sont plus “naïfs” que nous. Mais ça s’explique par tout un tas d’autres raisons rationnelles. La première étant qu’ils sont moins sur leur garde étant donné que les vols sont rares au Japon. Même s’il existe des escroqueries, c’est vrai (voir sagi).

Et puis de toute façon, comme je l’ai décrit au dessus, il n’est pas question avec cette théorie de croire ou non aveuglément en son prochain. Si les japonais faisaient d’emblée confiance, ils ne demanderaient pas un justificatif en cas de retard lié au train. On peut s’interroger aussi sur la notion de bien et de mal. Existe t-il des actes fondamentalement bons et d’autres fondamentalement mauvais ? Le groupe de musique japonais Amazarashi propose un exemple intéressant à ce sujet avec la chanson seizensetsu.

C’est l’histoire d’une femme qui recueille un enfant abandonné durant la guerre. Elle l’élève comme son propre enfant en essayant de lui inculquer des valeurs morales. Ne pas mentir, etc… Sauf que du point de vue des gens extérieurs, elle a kidnappé cet enfant. Donc son acte semblant à priori bon peut aussi être interprété comme de l’égoïsme. La chanson finit par jibun wo zen da to shinjite utagawanai toki ha tahô kara ha waru da to omowareteru mono yo (自分を善だと信じて疑わない時は他方からは悪だと思われてるものよ). “Quand tu crois incarner le bien sans l’ombre d’un doute, ça signifie que les autres pensent que tu es le mal“.

Je vous laisse méditer là dessus et vous dis à l’année prochaine pour un prochain article autour d’un mot. Avant ça, vous aurez droit à un petit texte de ma part le jour de Noël et au nouvel an. 🙂

Sources : Ja.Wikipedia (généralités), harubobo (article comique sur les différences Allemagne/Japon)

13 réponses

    1. Super. Concernant ce mot, j’avoue que le concept m’a intéressé de suite donc c’était un plaisir d’écrire cet article. Même si j’ai l’impression d’avoir peut être manqué quelque chose. En fait ce qui est embêtant est qu’il y a des contradictions un peu partout. Certains disent que les japonais sont majoritairement seizensetsu mais j’ai vu aucun chiffre qui attestait ça. Et puis surtout, chacun à une interprétation différente alors… Et si c’était le cas, pourquoi la peine de mort existe encore alors ? ^^

  1. Cela fait beaucoup pensée à Rousseau. De quand date cette théorie au Japon ? de qui vient elle ?
    “Je voudrais qu’on choisît tellement les sociétés d’un jeune homme, qu’il pensât bien de ceux qui vivent avec lui ; et qu’on lui apprît à si bien connaître le monde, qu’il pensât mal de tout ce qui s’y fait.Qu’il sache que l’homme est naturellement bon, qu’il le sente, qu’il juge de son prochain par lui-même ; mais qu’il voie comment la société déprave et pervertit les hommes  ; qu’il trouve dans leurs préjugés la source de tous leurs vices ; qu’il soit porté à estimer chaque individu, mais qu’il méprise la multitude ; qu’il voie que tous les hommes portent à peu près le même masque, mais qu’il sache aussi qu’il y a des visages plus beaux que le masque qui les couvre” Rousseau 1762.

    1. Alors j’ai failli parler de Rousseau puisqu’en tentant de chercher le nom de la théorie en français, je suis effectivement tombé sur Rousseau. Mais je n’avais pas lu ce texte expliquant que c’est finalement la société qui pervertit l’homme. Donc on voit bien avec celui-ci que ça n’a pas de sens de conclure “homme qui naît bon = société avec des hommes bons = on ne se méfie pas”. C’est impossible que la société soit “bonne”. D’ailleurs à ce sujet, il y a un écrit intéressant D’Adam Smith qui dit que finalement, la société peut être vue comme un système complexe de coopération mais que finalement, c’est le produit d’hommes agissant de manière égoïste en voulant minimiser le moindre effort. Donc quand on voit juste le résultat, on peut se dire “c’est beau, ça marche bien, tout le monde coopère !” mais ça ne veut pas dire que la société est bonne pour autant. Monsieur Phi (Youtubeur) en parle bien dans cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=ZYlu7xxQogA

      Bref, je n’ai pas répondu à votre question. Cette théorie du seizensetsu est beaucoup plus ancienne puisqu’on la remonte à environ 300 av JC. Le premier qui aurait utilisé le mot de 性善説 serait môshi (孟子), un moine confucianiste. Wikipedia JP indique que la théorie est en fait une idée centrale du confucianisme mais je n’ai pas lu beaucoup d’explications à ce sujet. D’ailleurs, je n’ai toujours pas compris ce qui changeait fondamentalement entre naître bon ou naître mauvais. La deuxième proposition semble plus pessimiste mais d’un autre côté, si on est convaincu que l’homme naît mauvais, on a peut être davantage la volonté de le rendre bon. Après si on est adepte de la première et qu’on s’aperçoit que son enfant est mauvais, on culpabilise et se remet en question. Finalement, je me rends compte que ça change un peu la donne, l’approche est différente…

      J’ouvrirai donc prochainement un blog “philosophie japonaise”. Je plaisante évidemment ^^. Pour revenir à Rousseau, peut être qu’il s’est inspiré du Confucianisme mais peut être aussi que cette pensée a émergé en rapport avec le contexte de l’époque. En fait je pense personnellement qu’on invente pas une idée, on la découvre simplement. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à écouter ce Podcast “d’où viennent les idées” avec Etienne Klein : https://www.franceculture.fr/emissions/la-conversation-scientifique/dou-viennent-les-idees

  2. mina-San konnichiwa…

    mais qu’est ce que c’est que ce site ??

    je ne réagis jamais d’habitude sur le net méme et ce meme si je recherche bcp ( sur le Japon ) et la, maintenant je me decide a vs poster un truc, car je passe scruter tt les jrs….voila un site ou l’on apprends/s’instruit et avec ce nouveau mot , on se diverti méme…je ne connaissais pas Amazarashi. par votre faute maintenant (;-) je suis en train de piller le net pour recuperer leurs chansons….les paroles sont sublimes, les melodies aussi !! grand fan de Spitz, voila un autre groupe auquel je m’interresse…bref, je suis passé saluer votre travail, vs dire merci d’avoir créé se support pour ameliorer et comprendre un peu plus cette merveilleuse langue ( que j’etudie tt les jrs…) …..

    pour ce qui est du mot, et puisque que j’ai commencer a ecrire, autant continuer un peu a embeter tt le monde, pour livrer ma vision ( si tte fois elle pt intérresser quiquin…..) amHa , et pour (essayer) etre un pratiquant du Zen tt les jrs ( Dogen et Daruma…. ) avec quelques retraites au Japon tt les ans, ns naissons ts avec un Karma ( Go o ) , un passé….donc a savoir si l’homme naît bon ou mauvais, c’est a mon avis et seulement a mon avis, on subit simplement de veilles “dettes” ou merites….echange deja eu avec un maitre Zen, notemmant sur les personnes lourdement handicapés…voila, c’est reductif mais l’idée y est , sommaire…. !

    merci de m’avoir lu, MAIDO ARIGATO GOZAIMASU ( honto da ! ) pour tt ce travail que vs faites et la passion partagée du pays….merci pour Amazarashi , et de ns regaler avec ces nouvelles notions tt les jrs…un pur plaisir !!

    Bernard.

    1. Bonjour,

      Merci pour votre commentaire. A propos du groupe Amazarashi, je ne connaissais pas du tout également. C’est Khrat qui l’a proposé sur la page “Suggestion de mots” et c’était je pense une bonne idée. Je suis d’ailleurs assez content d’avoir créé cette page puisque j’ai eu beaucoup de proposions de mots intéressants. 🙂
      Par contre je connais bien Spitz vu que j’avais téléchargé la plupart de leurs albums et je les écoutais en boucle à une époque. J’ai même interprété pour le fun la chanson “cherry” au piano. Ma préféré est probablement “ロビンソン”, un coup de coeur :p. J’adore également la musique “Mrs Robinson” de Simon & Garfunkel, ça doit être lié ! lol. Ca date certes un peu mais vu que j’écoute beaucoup de variétés françaises (Maxime Le Forestier, Brassens, Balavoine…), ça ne me gêne pas ^^.

      Sur cette question de naître bon ou mauvais, j’avoue ne pas avoir d’avis tranchés actuellement. La seule chose dont je suis sûr, c’est que chacun naît avec une personnalité différente. Et ce que celle-ci est plutôt bonne ou plutôt mauvaise. Je dis “plutôt” car c’est vraiment relatif, elle ne peut pas être 100% bonne ou 100% mauvaise. La question est de savoir ce qu’il reste si on retire la personnalité. Je sais que plusieurs religions dont le bouddhisme prônent le dépassement de cette personnalité. Donc on arrête de se dire “je suis comme ça et j’y peux rien” et on va de l’avant. Mais c’est un long cheminement personnel puisque la méthode Cauet “je veux changer donc je change” ne marche pas.

      Bref, la question des cycles est également intéressantes et là c’est vraiment trop flou pour moi. Je me suis également posé la question récemment “pourquoi naître handicapé ?”. On a envie de se dire que c’est injuste et que donc c’est quelqu’un dans une autre vie qui a foiré quelque chose. Je me demande si ce n’est pas trop simple, enfin je ne sais pas si on aura un jour la réponse… :S.

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
こんにちは
Kotoba
気触れる