L’oyakodon (aussi appelé oyakodonburi) est un plat japonais composé principalement de poulet, d’œufs et de riz. En apparence innocent, ce met renferme un secret dans son nom. Explications !

Origine et signification du mot oyakodon

Ce serait durant l’année 1891 qu’un client d’un restaurant spécialisé dans la cuisine à base de poulet a eu l’idée d’utiliser un œuf sur sa viande. Pour que ce soit plus facile à manger afin de rendre ce plat populaire, on a ensuite décidé quelques années plus tard d’y ajouter du riz et d’appeler ça oyakodon.

Pourquoi donc ce nom ? 親子丼 est composé du kanji du parent 親 (oya), de l’enfant 子(ko) et du bol de riz 丼(don ou donburi). A première vue, on pourrait penser que les choix des kanji sont là pour donner un côté “familial”. J’avais pour ma part l’image de la mère préparant ce met pour ses enfants étant donné que c’est plutôt facile à manger.

Mais c’est une erreur : en réalité, le poulet représente ici le parent et l’œuf son enfant donnant à ce plat un côté assez glauque parfaitement assumé.  Dans le même ordre d’idée, il existe plat composé de saumon (sake) et d’œufs de saumons (ikura). Celui-ci s’appelle ainsi kaisen oyakodon (海鮮親子丼) littéralement “oyakodon de la mer”. Une idée de génie, n’est-il pas ? 😀

L’oyakodon au Japon aujourd’hui

De nos jours, l’oyakodon est un plat très couramment cuisiné au sein des familles japonaises, on le trouve également dans beaucoup de restaurants. Il faut dire qu’il est facile à préparer et peu onéreux avec l’ajout quasi systématique d’oignons qui sont abordables au Japon.

Par ailleurs, il existe une variante à base d’udon (pâtes japonaises de couleur blanche et plutôt épaisses composées de farine de blé) qu’on appelle 親子うどん (oyako’udon). En voici une photo pour les gourmands :

Oyakoudun

Source : ja.wikipedia.org (généralités)

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture dont elle fait partie.