Sake (鮭) : le saumon est rouge parce qu’il est ivre ?

J’espère que vous êtes bien réveillé en ce lundi matin parce que je vais aborder un mot qui déchaîne les passions au Japon : sake (鮭). Attention, je ne parle pas ici de l’alcool mais bien du poisson qui correspond à notre définition du saumon. Après un petit point sur son étymologie, on va voir à quelle image il renvoie au Japon.

Étymologie du mot sake et définition actuelle

Sake s’écrit avec le kanji 鮭 lorsqu’il fait référence au saumon, celui de renvoyant à l’alcool étant 酒. On fait la différence à l’usage en partie grâce à l’intonationI En effet, on accentue généralement le ke de saKE avec l’alcool. De plus, 鮭 peut aussi se lire shake. A propos de l’étymologie de ce dernier, bien qu’elle soit en grande partie inconnu, il existe deux hypothèses. La première est avec le verbe sakeru (裂ける “se fendre/se déchirer). Le saumon se tordrait en effet facilement. La seconde viendrait de sa chair rouge qui rappelle celle de quelqu’un buvant trop de sake (l’alcool cette fois !).

Par ailleurs, on employait autrefois uniquement le mot masu (鱒) pour désigner les saumons et les truites. A ce sujet, il faut savoir qu’il n’existe pas une réelle différence entre ces deux poissons. Aujourd’hui au Japon, masu correspond plus ou moins à la truite et sake au saumon. Plus particulièrement au saumon blanc (le plus populaire) qu’on appelle shirozake (シロザケ). Question à un million : quelle est la place du terme sâmon (サーモン) de l’anglais salmon dans tout ça ?

Voici à ce que renvoie en général le mot sake au Japon.

Alors d’une part, il est vraisemblablement né avec l’importation du saumon au Japon. Afin de le différencier du saumon japonais, on a recouru à un mot différent. C’est pourquoi sâmon rappelle davantage la cuisine occidentale (saumon fumé…) mais aussi l’élevage industriel. Mais alors, pourquoi l’emploie t-on dans les restaurants à sushi ? Et bien parce que jusque récemment, on ne mangeait tout simplement pas de sake cru au Japon. Ce n’est qu’autour des années 1970-80 que l’idée s’est propagée. Et pour que ça passe plus facilement, les restaurants ont utilisé sâmonAmusant non ?

Sources : gogen-allguide (étymologie), hayari-nyusu (article très complet sur le sujet)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum