Le japonais dans tous les sens

Oru (折る) : tiens, cette chose se plie sans forcément se rompre !

On se “tord de rire” lorsque le rire prend une dimension démesurée mais il faut en même temps bien se garder d’apparaître comme quelqu’un de “tordu”. Heureusement pour nous, il est possible d’employer dans ce cas “plié” qui renvoie à la même image. La langue française est bien faite non ? ◜㍕◝
Avec notre verbe du jour 折る (oru) qui se rapproche davantage de “plier”, on va voir qu’il existe une petite ambiguïté qui pourrait être problématique.

Les significations du verbe oru et différence avec tatamu

Bien que 折 semble évoquer avec sa partie 扌quelque chose de cassé en plusieurs morceaux (sens étymologique le plus probable), le verbe japonais おる (oru) existait déjà avant l’introduction de ce kanji au Japon. Et dans les premiers textes datant du VIIIème siècle où il apparaît, on trouvait principalement deux sens :

  • courber/tordre de telle sorte à ce qu’il y ait deux couches, c’est à dire “plier“. Cela marchait par exemple pour le roseau (puis le papier plus tardivement) mais également pour les parties du corps comme les doigts. Encore aujourd’hui, vu qu’on plie les doigts pour compter (à l’inverse de nous), “compter avec les doigts” se dit 指を折って数える (yubi wo otte kazoeru ; litt “compter en pliant les doigts”).
  • tordre et séparer en deux parties, c’est à dire “casser/rompre“. C’est le cas d’une branche qu’on casse (木の枝を折る ki no eda wo oru) et là encore, le corps humain est concerné. En effet en cas de fracture, on a une séparation en deux parties et 足を折る (ashi wo oru) signifie “se casser la jambe (ou plus rarement le pied).”

Tout ceci pourrait conduire à des ambiguïtés improbables du style “compter en se cassant les doigts”. J’imaginais également un enfant accourant auprès de sa maman en disant “指を折った ! (yubi wo otta ! “je me suis cassé le doigt !”) avec pour réponse “c’est bien mon chéri, on va apprendre à compter alors !”. Enfin vous voyez que ce genre de quiproquo reste assez peu probable, il faut cependant bien retenir ces deux sens distincts (casser/plier).

J’en viens pour conclure au verbe 畳む (tatamu) qui signifie aussi “plier” mais dans un but différent : celui de ranger/gagner de la place. C’est pourquoi on dit 布団を畳む (futon wo tatamu “plier les futons”) qui est parfois directement traduit par “ranger les futons”. Pour le pack de lait où l’objectif est de le réduire à une taille la plus petite possible, on va également préférer l’emploi de tatamu. Ce qui n’est pas vrai pour le 折り紙 (origami) qu’on n’a pas choisi d’appeler 畳み紙 (tatamigami) d’ailleurs. ❐‿❑

Sources : Nihon Kokugo Daijiten (dictionnaire étymologique), hinative (différences entre oru et tatamu)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
仕草
Kotoba
もしもし!