Avoir des doigts de fée, c’est pratique. Ne rien faire de ses dix doigts, c’est embêtant. S’en mordre les doigts c’est… Je vais m’arrêter ici avec les expression françaises, passons maintenant au japonais : yubi (指). Quelles sont les connotations culturelles de cette partie du corps au Japon ?

Analyse et étymologie du mot yubi

Yubi s’écrit avec le kanji 指 qui signifie le doigt mais aussi “pointer”. On le retrouve dans les mots shitei (指定 indication) et shiteki (指摘 identification). Il est formé à partir de la clé de la main 手 te sur la gauche et de celle du sens/centre 旨 mune. Ainsi, il représente le doigt de la main qui pointe quelque chose d’essentiel. Sa prononciation actuelle yubi viendrait de oyobi (及び et/ainsi que) qui est une conjonction que l’on utilise pour énumérer des éléments.

Et c’est justement un des rôles des doigts : on s’en sert pour pointer et énumérer. A noter que yubi désigne aussi bien les doigts de la main que ceux du pied. Il semble que ce n’était pas le cas autrefois car on utilisait séparément les kanji 指 (teyubi doigt de la main) et 趾 (ashiyubi doigt de pied). Aujourd’hui, on a recours à la particule no si on veut préciser, ce qui donne te no yubi (手の指) et ashi no yubi (足の指). Un peu comme en français en somme 🙂

La façon japonaise de compter à gauche et celle britannique/américaine à droite.

Quelques particularités culturelles japonaises autour du doigt

Il est toujours bon de le rappeler : dans le monde, il n’y a pas une seule façon de compter avec ses doigts. La preuve, les japonais ne font pas comme nous. Lorsqu’on compte, on dit yubi wo oru (指を折る) “plier les doigts”. Pourquoi ? Et bien parce qu’on commence avec la main grande ouverte (ce qui correspond à 0) puis on “plie” le pouce, l’index et ainsi de suite. Une main fermée correspond donc au chiffre 5. Attention aux confusions toutefois : on utilise uniquement ce procédé pour compter.

Lorsqu’on passe une commande au restaurant, il est plus naturel de faire le “signe V” (en tendant l’index et le majeur) pour indiquer “deux”. Ce fameux signe V ou encore “signe de paix” est très populaire auprès des japonais. En effet, ils le font quasi systématiquement au moment de prendre une photo. Il semblerait que cela soit du à une publicité d’appareil photo datant de 1972 qui aurait contaminé tout le Japon. Balèze !

Voici le type de la pub de 1972 qui aurait influencé tous les japonais. 😀

En guise de conclusion, abordons rapidement les “jeux avec les doigts” yubi asobi (指遊び) qui font fureur au Japon. J’en avais présenté un dans l’article sur la gomme (keshigomu), le keshipin. On trouve également le yubizumô (指相撲 “sumo de doigts”) qui correspond à notre “doigt de fer”. Et si vous voulez faire des jeux de rôles, on peut trouver des yubi ningyô (指人形 “poupée de doigts”) qui peuvent être des figurines.

Sources : gogen-allguide (étymologie), ja.wikipedia (généralités), jpnculture.net (à propos du signe V)

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture dont elle fait partie.