Le japonais dans tous les sens

Okabu (お株) : fais attention à ne pas te faire prendre ton point fort !

En novembre 2019, je vous avais présenté le navet qui se dit 蕪 (kabu) en japonais. J’avais précisé dedans qu’il y avait un autre kanji qui se prononce kabu : 株. Son sens est radicalement différent puisqu’on le traduit principalement aujourd’hui par “titre/action“, la contraction de 株券 (kabuken “titre d’action”) ou 株式 (kabushiki “action”). J’ai appris récemment qu’on pouvait lui associer le préfixe honorifique o. Je me suis alors dit “ah c’est comme pour お好み (okonomi “préférence”) ou bien (お友達 otomodachi “ami”), ça ajoute juste une petite touche de politesse mais  ça ne modifie pas le sens du mot”.

Sauf que… dans 99%* des cas, okabu ne veut ni dire “navet” ni “action/titre”. Il s’agit du… point fort. Il va donc falloir qu’on revoie tout depuis le début pour comprendre le pourquoi du comment ! ↂ_ↂ

Origine et évolution du mot kabu

Kabu quand il s’écrit avec le kanji 株 désignait selon le Nihon kokugo daijiten ce qu’il restait d’un arbre après avoir été coupé (切り株 kirikabu aujourd’hui). C’est-à-dire la souche avec les racines. On peut d’ailleurs remarquer que ce kanji 株 contient la clé de l’arbre à gauche (木). La partie de droite 朱 donnerait la prononciation d’origine chinoise shu (devenue assez rare de nos jours). Le dictionnaire de kanjis Kangorin ajoute que 朱 évoquerait la couleur orangée du duramen de l’arbre coupé.

Par extension, on aurait rapidement employé kabu pour désigner la base des légumes racines. Cela devrait vous rappeler le navet qu’on nommait kabura au départ, le suffixe ra signifiant “plusieurs/en nombre”. Il faut attendre le début de l’époque d’Edo (1603-1868) pour voir un réel premier bouleversement où 株 va prendre le sens de “position/rang/statut/titre“. Délivré par le shogunat, il avait la particularité d’être héréditaire comme les racines de l’arbre qui demeurent après avoir été coupées. C’est la meilleure explication que j’ai trouvée et je la trouve pas si mal. (´∀`•)

La délivrance de ces statuts privilégiés aurait permis à des groupes de se spécialiser dans des domaines précis. C’est pourquoi notre kabu aurait commencé à être employé vers le milieu du XVIIIe siècle avec la signification “spécialité/point fort“. Ce n’est enfin qu’à la fin du XIXe siècle avec l’apparition des 株式会社 (kabushiki gaisha “société par actions”) que kabu a fini par dérivé vers le sens “action/titre“. 株を買う (kabu wo kau) : acheter des actions (boursières).

Apparition de la variante okabu et usage de nos jours

J’ai écrit dans le paragraphe précédent que kabu avait pris la signification “spécialité/point fort” vers le milieu du XVIIIe siècle. En fait pour être plus précis, cela renvoie également aux manières et manies particulières à un individu. Et donc lorsque okabu (お株) est apparu dans le sharebon (genre littéraire humoristique) vers 1789 (cocorico oO), c’était avant tout dans le but de se moquer et de prendre à défaut. On peut dire ici que le préfixe o possède pour fonction de placer l’autre sur un piédestal afin de mieux le faire tomber. Oui, c’est vicieux ! ヽ(℃°)ノ

Ceci est toujours vrai aujourd’hui et si vous dites par exemple “私の(お)株はピアノです” [watashi no (o)kabu ha piano desu], on vous regardera bizarrement. |ω・`)
En réalité, pour vous dire la vérité, on ne l’emploie plus que dans l’expression usuelle お株を奪う (okabu wo ubau) signifiant littéralement “s’emparer de la spécialité de quelqu’un”. Ce qu’on peut rapprocher du français “prendre quelqu’un à son propre jeu“.

私もゴルフを習ってゴルフ好きの彼のお株を奪った (watashi mo gorufu wo naratte gorufu suki no kare no kabu wo ubatta) : moi aussi j’ai appris à jouer au golf et je l’ai battu à son propre jeu (lui qui se croyait bon oO). 自分が詳しいほうだと思っていたが息子にお株を奪われてしまった (jibun ga kuwashii hô da to omotte ita ga musuko ni okabu wo ubawarete shimatta) : je pensais être plutôt connaisseur mais mon fils m’a surpassé (m’a battu à mon propre jeu).

* Pour le 1% restant de okabu restant, c’est quand on désigne parmi les plantes dioïques les individus mâles. On l’écrit alors 雄株 où 雄 (o) = mâle.

Un petit quiz pour faire le point ?

Bon, vu que ça fait un peu beaucoup de kabu entre le navet, la souche, l’action et la spécialité/point fort, je vous propose un petit quiz pour voir si vous parvenez à bien interpréter ce mot en fonction du contexte.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers messages du forum
chacha21
Te-form et jisho.org
Kotoba
Transcription Kanbun
Kotoba
Demande de traduction