Namida (涙) : pas de larmes s’il te plaît, cela me rend triste

Et maintenant Mesdames et Messieurs, j’ai l’honneur de vous présenter un mot incontournable à toute chanson d’amour un peu mièvre. C’est un liquide transparent. Il aurait un goût amer et celui-ci correspondrait aux paroles que le cœur ne peut exprimer. Ce sont bien sûr les larmes évidemment, 涙 (namida) en japonais. Mais d’où vient donc ce terme et que permet t-il d’évoquer en dehors des larmes ?

Origine du mot namida et significations

Le kanji 涙 fait partie de la même catégorie (形声文字 keisei-moji) que celui qu’on a vu hier, 夜 (yoru). On a ainsi un symbole sémantique氵évoquant un liquide et un symbole phonétique 戻 donnant la prononciation rei/rui. Par exemple, 感涙 se prononce kanrui et signifie littéralement “larme d’émotion” (quand on est profondément ému). Par ailleurs, il existe un autre kanji beaucoup plus évocateur pour namida, c’est 泪. Vu que chacun de ses composants est sémantique (氵pour le liquide et 目 pour les yeux), c’est un 会意文字 (kaii-moji). Toutefois, on ne l’emploie pratiquement jamais, probablement parce qu’il est trop direct.

Concernant la prononciation namida maintenant, elle existait déjà avant la naissance des hiragana. Je n’en ai pas encore parlé ici mais autrefois, avant l’apparition kana, on se servait d’une sélection de kanjis uniquement pour leur valeur phonétique. On les a appelés postérieurement les 万葉仮名 (manyô-gana) et dans le kojik(712) par exemple, namida s’écrivait 那美多 (prononcé namita ou namida). On n’en sait malheureusement pas beaucoup plus. 涙を流す/おさえる (namida wo nagasu/osaeru) : verser/retenir des larmes.

Image tiré de la série japonaise Ichi Rittoru No Namida.

Comme les larmes sont souvent liées à la tristesse et de manière générale à l’émotion, on trouve en japonais des expressions avec cette idée. Pour une personne impitoyable avec un cœur de pierre, on pourra dire d’elle 血も涙もない人間 (chi mo namida mo nai ningen). J’aime particulièrement l’expression お涙頂戴の映画 (onamida chôdai no eiga) pour le film larmoyant (qui invite à pleurer). Et pour un effet réussi, regardez-en un le trois juillet puisque c’est le 涙の日 (namida no hi “jour des larmes). Encore un 語呂合わせ (goro awase) où 7/3 peut se lire “na/mi“. :S

Sources : Detail.chiebukuto (origine du mot), Kotobank (dictionnaires japonais)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum