Sensei (先生) : celui qui est né avant est-il un bon professeur ?

Je m’attaque aujourd’hui à un mot japonais très connu des occidentaux : sensei (先生). Dans les arts martiaux, on a tendance à le traduire par “maître” en français. A ce sujet, je vous renvoie à cet excellent article qui nuance un peu la chose. Je vais pour ma part me concentrer sur son évolution afin d’essayer de comprendre comment on en est arrivé au sens de “professeur”. Enfin, je décrirai aussi son usage actuellement au Japon.

Evolution du mot sensei et usage contemporain

Sensei s’écrit en kanji 先生 où 先 signifie ici “avant/précédemment” et 生 “naître”. Ainsi, les dictionnaires japonais donnent comme sens étymologique jibun yori saki ni umareta hito (自分より先に生まれた人). Traduction : personne qui est née avant soi. Autrement dit, c’était assez proche de “aîné/ancien”. A ce titre, son contraire est kôsei (後生) “jeune personne/nouvelle génération” assez peu employé. Bref, il semble que le terme de sensei était uniquement un titre honorifique sans la signification de “celui qui enseigne”.

Ce titre honorifique se serait par la suite répandu à l’usage pour certains corps de métiers. Les maîtres d’art martiaux, les avocats, les médecins… Sans encore une fois que n’apparaisse la notion de “professeur”. En fait, il faut savoir que les pronoms personnels (je, tu…) n’existaient pas en japonais autrefois. C’est pourquoi ce titre de sensei s’utilisait et s’utilise aujourd’hui encore comme un pronom personnel. Lorsqu’on dit à un médecin sensei tout court, c’est  plus proche du sens de “vous” (marque de respect) que de “professeur”. C’est en tout cas très difficile à rendre en français !

Dans le doute, on va les appeler sensei vu qu’ils ont un certain âge… 😀

En réalité, l’utilisation de sensei avec la signification “enseignant/instructeur” est récente. Elle daterait en effet du début du 20ème siècle et on utilisait jusque là les termes shi (師) ou encore shihan (師範 “instructeur”). Puis le développement de l’école moderne a fait que sensei a fini par devenir synonyme de kyôshi (教師 “professeur/enseignant”). A noter qu’il vaut mieux privilégier ce dernier qui est plus neutre lorsqu’on parle de soi même.

Je vais conclure avec une citation connue : sensei to iwareru hodo no baka de nashi (先生と言われるほどの馬鹿でなし). Elle signifie “je ne suis pas bête au point de me réjouir à me faire appeler sensei“. Elle vise surtout à décrire un usage abusif de cette appellation où à la simple marque de respect habituelle laisse la place à l’intention de séduire/corrompre son interlocuteur. A propos, il paraît qu’à Tôdai (東大 université de Tokyo), il existe une règle interdisant d’appeler sensei un enseignant qui n’est pas son professeur. Non mais ! 😀

Sources : detail.chiebukuro (évolution du mot sensei), ikedanobuo (à propos de la citation à la fin)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

8 réponses

  1. Bonjour, tout d’abord merci beaucoup pour votre travail sur votre application. Partant en voyage de noce au mois de mars je commence à apprendre un peu les bases de l’écriture et j’espérai trouver une fiche sur le mot kampai… J’avoue que je suis un peu déçu xD
    Continuez en tout cas, c’est très intéressant 🙂

  2. Bonjour, à propos de “sensei” et “kyoshi”, ma prof de japonais qui est japonaise m’a dit de surtout ne pas me présenter comme “kyoshi”, puisque je ne suis que prof de lycée. Ce serait prétentieux. Vous semblez dire le contraire.

    1. Bonjour,

      Pourrais je connaître l’âge de votre prof de japonais ?
      En fait si je vous demande ça, c’est parce que le mot français “professeur” a beaucoup évolué ces dernières années. Jusqu’à récemment, il ne désignait que les professeurs d’université puis s’est étendu au secondaire et même au primaire aujourd’hui vu qu’on utilise la terminologie “professeur des écoles”.
      Du coup, il est probable que le mot japonais kyôshi ait subi la même évolution (mondialisation, tout ça ^^). C’est une simple hypothèse de ma part. 🙂

      Car quand je regarde dans n’importe quelle dictionnaire, il n’est indiqué nulle part que cela doit concernant uniquement l’enseignement supérieur. Et en tapant le terme 教師 dans google, on tombe sur une news parlant d’un professeur au collège qui aurait démissionné. Là je suis en train de lire des blogs où des professeurs (élementaire/collège/lycée) se désignent eux même avec “kyôshi”.
      De plus, le terme le plus général pour “prof particulier” est katei kyôshi (家庭教師). Et j’ai vu quelqu’un le citer en précisant qu’on n’avait du coup pas besoin d’avoir un diplôme pour se considérer comme un kyôshi, tant qu’on enseigne quelque chose, c’est bon.
      C’est pourquoi je pense que votre professeur de japonais a un rapport différent avec ce mot qui est probablement dépassé aujourd’hui. Mais je me trompe peut être, elle vous a dit d’utiliser quoi à la place par curiosité ? kyôin (教員) ?

      Après, une méthode de japonais que je possède indique qu’en général, un japonais dira plutôt “eigo wo oshiete imasu” (英語を教えています “j’enseigne l’anglais”) à la place de “eigo no kyôshi desu” (英語の教師です “je suis professeur d’anglais”). J’en ai parlé à ma femme japonaise et elle n’avait pas vraiment l’air d’accord. Qu’en pense votre professeur ?

      Un dernier point pour nuancer l’usage de “sensei”. J’ai indiqué qu’il valait mieux avoir recours à un terme plus neutre pour se désigner soit même. Mais je pensais en fait “dans le cas où quelqu’un vous vous demande votre profession”. Avec des enfants par exemple, une instite se désignera elle même par “sensei”. Et à force de le faire, il est probable qu’elle réponde la même chose si un adulte lui demande ce qu’elle fait dans la vie (j’ai lu ça sur ce forum : https://detail.chiebukuro.yahoo.co.jp/qa/question_detail/q1236313062). A partir du collège, c’est déjà un peu plus dérangeant vu que ça fait trop “enfantin” apparemment. Un peu comme la terminologie maître/maîtresse.
      Donc il n’y a pas de règle absolue non plus, ce n’est pas comme le suffixe -san (-さん) qui lui ne s’emploie vraiment pas pour soi même. Enfin, à ma connaissance 🙂

      Voilà, désolé pour ce pavé, en espérant avoir répondu à votre question ! 😀

  3. Bonjour, je suis vraiment fan de ce que vous faites. J’apprends actuellement le japonais en aurodidacte et vos articles me sont super utiles ! Alors je voulais juste vous dire de continuer car la simplicité de vos explications sont magnifiques ! Encore merci !

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum
otakusan93
Inscription au JLPT
sazanami
Flux RSS cassé ?