Le japonais dans tous les sens

Goro Awase (語呂合わせ) : les jeux de mots pour apprendre par coeur

Dans un précédent article sur la tricherie (kanningu),  je vous avais promis d’aborder le sujet des moyens mnémotechniques chez les japonais. Dans cet article, je vais plutôt vous en parler d’un en particulier : le goro awase (語呂合わせ). Après une analyse de la composition de ce mot, je vais donc expliquer en quoi consiste ce moyen.

Définition du mot goro awase et principe avec des exemples

Goro awase s’écrit habituellement en japonais 語呂合わせ que l’on peut séparer en deux mots : goro (語呂) et awase (合わせ). Goro est à l’origine un terme que l’on employait dans le gagaku (musique de cour) faisant référence au ton, à la sonorité. C’est pourquoi la proposition goro ga yoi (語呂がよい) signifie “qui sonne bien/harmonieux/euphonique”. Awase est une forme dérivée du verbe awaseru (合わせる) voulant dire “associer/joindre/unir”. Ainsi, le goro awase correspond globalement à une technique où l’on associe chaque caractère/chiffre d’un ensemble à un son afin de former quelque chose de cohérent et facile à retenir.

Vu que mes explications ne sont pas claires, je vais donner un premier exemple avec la suite de chiffres 4649. A première vue, cela n’évoque rien du tout. Maintenant si on sait que 4 peut se prononcer yo(n)/shi”, 6 “ro (roku)” et 9 “ku/kyû”, on obtient… yoroshiku (よろしく). A noter qu’il s’agit d’une réponse possible (la plus évidente) mais cela aurait pu être aussi shiroyoku (白欲 “désir blanc”). Je précise que c’est une invention de ma part pour que vous compreniez le principe. :D. On peut également réaliser le procédé à l’envers. Ainsi, pour retenir la date “710 : transfert de la capitale à Nara”, on utilise la phrase nanto kirei na heijôkyô (なんと綺麗な平城京) “Quelle belle capitale de Nara !”.

Un goro awase pour retenir les puissances… Pourquoi pas ! 😀

Ici, nan correspond au chiffre 7 (que l’on prononce nana habituellement) et to au chiffre 10. Ainsi, nanto qui veut dire d’habitude “quel” signifie là “710”Heijôkyô est l’ancien nom pour Nara et le mot kirei (beau/belle) sert simplement à donner du sens à l’ensemble pour mieux retenir. Un peu comme notre fameux “Mais où est donc Ornicar ? Dans le placard !” pour retenir les conjonctions de coordinations “mais/ou/et/donc/or/ni/car”. A noter que cette technique est tellement populaire au Japon qu’on la nomme plus simplement goro.

Sources : Ja.wikipedia (article très complet avec une quantité d’exemples)

2 réponses

  1. Salut ! il me semble qu’il y a une petite typo dans l’article, le 雅楽琵琶 où comme tu l’as raccourci 楽琵琶 ne serait pas plutôt un luth à quatres cordes ? 😉 merci encore pour tous tes articles, j’attends avec une impatience difficile à contenir ton article de ce week-end !

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
lojol69
Saboten
Kotoba
仕草