Magukappu (マグカップ) : en plus d’être une coupe, c’est un mug !

Je vous avais parlé récemment d’un procédé courant en japonais, le wasei eigo (和製英語). C’est à dire la formation d’un mot japonais en combinant deux mots anglais. Nous le faisons aussi en français, c’est le cas de tennisman par exemple. En linguistique, on appelle ça plus généralement des faux emprunts car ils ont seulement l’apparence d’un emprunt.
On va voir aujourd’hui le cas de magukappu (マグカップ) qui est particulièrement intéressant.

définition du mot magukappu et origine

Magukappu s’écrit en katakana マグカップ et comme vous aurez pu le deviner, il est formé des mots anglais mug et cup. Si on regarde sa définition, on constate qu’elle correspond exactement à celle qu’on a d’un mug en français. A savoir une grande tasse fabriqué en terre cuite ou en métal émaillé possédant une anse (poignée). Elle est destinée principalement à la consommation de boissons chaudes comme le café, le thé ou encore les soupes. La question que l’on se pose est donc “pourquoi en japonais, on ne dit pas également magu (マグ) tout court ?”.

Pour bien comprendre, il faut revenir un peu en arrière. Lorsque le mot kappu (カップ) a été importé au Japon vers la fin du 19ème siècle, il désignait au départ les tasses de café munis d’une anse. C’est à cette époque que sont apparus les premiers kissaten (喫茶店 “salon de thé”). Jusque là, on avait pour habitude de boire le thé dans des chawan (茶碗), c’est à dire des petits bols sans anse. Par la suite, on a commencé à différencier les kappu : kôhî kappu (コーヒーカップ) pour les tasses de café et tî kappu (ティーカップ) pour celles de thé.

Même si aujourd’hui, kappu peut aussi renvoyer à des pots (yôguruto kappu ヨーグルトカップ = pot de yaourt) voir à une coupe (du monde), l’image première qu’on en a est restée celle d’une tasse munie d’une anse. C’est pourquoi probablement pour une question d’intercompréhension, on a naturellement ajouté à magu le suffixe kappu comme on l’avait fait précédemment. C’est certes redondant mais les japonais n’étaient pas accoutumés à la culture du mug à la base ! Un peu comme nous lorsqu’on emploie le mot maki pour désigner les makizushi (巻きずし), chose que l’on ne ferait jamais au Japon. 😀

Sources : detail.chiebukuro (explications), ja.wikipedia (généralités)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum
otakusan93
Inscription au JLPT
sazanami
Flux RSS cassé ?