Mabuta (瞼/目蓋) : la paupière, ce couvercle des yeux

La paupière, si on prend son sens étymologique, ce serait une partie du visage “qui palpite” (verbe palpere en latin). Et oui, vu qu’on cligne des paupières environ 15 à 20 fois par minute en moyenne, ceci explique cela. En japonais, c’est mabuta (瞼 ou 目蓋) qui correspond à cette petite partie du corps.
Quelle est l’origine du terme et en quoi la paupière a une certaine importance chez les japonais ?

Origine du mot mabuta et sondage autour de la double paupière

Mabuta peut s’écrire en kanjis de deux manières différentes un peu comme tamago (卵 ou 玉子). La plus scientifique est 瞼 où on trouve à gauche la clé de l’œil 目 et à droite l’élément graphique 僉 signifiant “refermer/recouvrir”. Sémantiquement, c’est donc la partie qui “recouvre l’œil”. La deuxième écriture 目蓋 est encore plus évocatrice puisque 蓋 (futa) signifie “partie qui recouvre” que l’on traduit en général par couvercle/bouchon/capuchon. En résumé, le mabuta est donc le “couvercle de l’œil”.

Et comme un couvercle ça s’ouvre et se referme, on utilise les verbes akeru/tojiru (開ける/閉じる). Mabuta wo tojiru (瞼を閉じる) : fermer ses paupières. Par ailleurs, on retrouve aussi en japonais l’image des paupières lourdes qui évoquent la fatigue. Il s’agit probablement selon moi d’une influence de l’Occident plutôt que l’inverse. Mabuta ga omoku naru (瞼が重くなる) : avoir les paupières lourdes. Mais ce qui va nous intéresser ici, ce sont les fameuses doubles paupières, futae mabuta (二重瞼).

Le fameux avant/après que vous attendiez tous… :p

Si le sujet est si souvent évoqué au Japon, c’est parce qu’environ 70% des japonais n’auraient qu’une mono paupière (hitoe mabuta 一重瞼). Cela n’a bien évidemment aucune conséquence sur la vision et n’a donc rien de dramatique. Seulement, l’influence des normes esthétiques occidentales sur l’Asie a eu un certains effet. Un sondage en décembre 2016 auprès d’hommes japonais entre 22 et 39 ans est implacable : 83,8% des interrogés préféreraient la double paupière !

La principale raison évoquée est que l’effet “grands yeux” serait plus kawaii.  Quoi qu’il en soit, l’opération de chirurgie esthétique visant à obtenir une double paupière est la plus courante au Japon. Enfin pour info, on n’est pas forcément obligé de passer par là vu qu’un simple ruban adhésif suffirait. Ingénieux ?

Sources : Gogen-Allguide (étymologie), woman.mynavi (sondage de 2016)