Tamago (卵・玉子) : l’oeuf, cet être immature

Un mot de vocabulaire japonais en apparence basique mais qui se révèle intéressant quand on creuse : tamago, c’est à dire l’œuf dans son ensemble et pas seulement celui de la poule. Regardons d’abord les divers emplois de ce mot puis intéressons nous aux particularités de la consommation de l’œuf au Japon.

Tamago : deux façons de l’écrire, laquelle choisir ?

Comme vous avez pu le remarquer dans le titre, tamago s’écrit en kanji soit 卵 soit 玉子. Le problème ne se pose pas à l’oral mais sachez juste que 卵 désigne plutôt l’œuf dans sa dimension biologique, par exemple quand celui-ci est encore cru et intact alors que 玉子 indique plutôt l’œuf en temps qu’ingrédient ou déjà préparé. C’est pourquoi on l’utilise quasi exclusivement avec les œufs de poule. Il existe cependant des exceptions vu qu’on dit yude tamago (ゆで卵) pour un “œuf dur”. Il n’y a donc pas de règle absolue ici.

Mais en japonais, tamago symbolise aussi l’immaturité, quelque chose de pas encore au point. Ainsi, pour quelqu’un qui fait des études de médecine mais qui n’a pas encore le niveau pour pratiquer seul est communément nommé isha no tamago (医者の卵), un “futur médecin” en somme.

Un oeuf brun appelé akadama et un oeuf blanc shirotama.
Un oeuf brun akadama (赤玉) et un oeuf blanc shiratama (白玉).

Les œufs au Japon : variétés et préparation

Il existe deux variétés d’œufs de poule au Japon, les blancs que l’on appelle shiratama (白玉) et les œufs bruns akadama (赤玉) que l’on trouve habituellement en France. Leur couleur est simplement liée à la variété de la poule et il n’existe pas de différences au niveau nutritif bien que les œufs blancs soient généralement moins chers. N’ayez donc pas de crainte à en acheter, ils sont tout aussi bons : )

Concernant leur préparation, on les mange au plat, durs ou encore en omelette mais rarement à la coque comme en France. Par contre, il existe une technique de cuisson typiquement japonaise où l’on place traditionnellement les œufs dans une source thermale pour donner des onsen tamago (温泉玉子). Cela se situe entre un œuf à la coque et un œuf dur, il faut en manger un pour comprendre. Aujourd’hui, on peut en trouver au supermarché ou les préparer soit même sans forcément utiliser un onsen.

Une préparation typiquement japonaise : le onsen tamago
Une préparation typiquement japonaise : le onsen tamago

Aller plus loin : matome.naver (différences entre 卵 et 玉子), recette en français pour les onsen tamago

2 réponses

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum