Kôjitsu (口実) : ce prétexte, il remplit ta bouche !

On avait vu dans un précédent article le mot iiwake (言い訳) qui correspond principalement à l’excuse que l’on utilise pour se disculper d’une faute, par exemple un retard. Aujourd’hui, c’est un terme ressemblant que je vais tenter de décortiquer, kôjitsu (口実) que l’on traduit en général par “prétexte”. Quelle est son étymologie et qu’est ce qui le différencie de iiwake ?

Étymologie de kôjitsu et définition

Kôjitsu s’écrit en kanjis 口実 où 口 fait référence à la bouche. Pour 実, il faut l’interpréter ici avec le sens de “plein/rempli”. On retrouve cette signification dans le mot jûjitsu (充実 “nourri/plein/riche”). Et apparemment on considérait depuis le 10ème siècle environ que les mots (kotoba 言葉) pouvaient également remplir la bouche. Kôjitsu signifiait ainsi à l’origine “ce qui rempli la bouche” puis vers la fin du 19ème siècle, on est passé au sens plus précis de “remplir artificiellement la bouche de mots vides de contenu“.

C’est pourquoi ce n’est jamais la réalité des faits qu’on exprime avec ce terme, le but étant justement de la cacher. A l’instar de iiwake, cela peut être pour éviter d’avoir à assumer, c’est à dire un échappatoire/dérobadeIiwake/kôjitsu wo sagasu (言い訳/口実を探す) : chercher une excuse/échappatoire. Cependant, la nuance qu’on peut apporter avec kôjitsu est que l’objectif peut être également de cacher ses intentions réelles.

Le parent malade fait apparemment partie des prétextes classiques pour démissionner.

Et c’est là qu’on arrive au sens de “prétexte” décrit par le Larousse : “raison invoquée pour cacher le vrai motif d’une action“. Voici une phrase d’exemple où iiwake paraîtrait bizarre : kanojo ni au tame ni kôjitsu wo tsukuru (彼女に会うために口実を作る) : inventer un prétexte (la pluie, le beau temps…) pour rencontrer sa petite amie. Là, on “prend les devants” en quelque sorte alors qu’avec iiwake, on agit davantage sous la contrainte.

Et en cherchant le terme kôjitsu dans google, on trouve alors tout un tas de techniques de drague. Par exemple, “tu veux que je te présente mon chien ?” (pour attirer une fille chez soi). Ou encore “révisons ensemble pour l’examen” ! Voilà, vous saurez maintenant comment vous y prendre la prochaine fois… :D.

Sources : gogen-allguide (étymologie), kotobank (dictionnaire japonais)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum