Le japonais dans tous les sens

Iiwake (言い訳) : ah, encore une bonne excuse hein !

Selon le Larousse, une excuse est une “raison alléguée pour se disculper ou pour disculper quelqu’un”. J’aimerais insister sur le mot “raison” car on retrouve cette notion dans le mot qui va nous intéresser aujourd’hui : iiwake (言い訳). Qu’est ce qu’il sous entend et comment cela se traduit pour les japonais ?

Analyse et définition de iiwake

Iiwake s’écrit en japonais 言い訳 où 言い signifie “dire” et 訳 la raison. Littéralement, c’est donc dire/exprimer une raison. D’où une traduction possible “d’excuse”. Car quand on exprime une raison en général, c’est pour justifier quelque chose où se disculper. Et on retrouve là notre définition du Larousse. Chikoku no iiwake (遅刻の言い訳) : une excuse expliquant un retard.

Ce terme a par ailleurs tendance à être connoté négativement. Pour la simple raison que quand on tente de se justifier, on attend de l’autre qu’il aille dans notre sens. On essaye en quelque sorte d’imposer sa volonté, ce qui est très souvent mal vu au Japon. Imaginons un cas concret : vous perdez à un jeu vidéo. Il existe des raisons diverses et variées. Elles peuvent être liées à l’environnement même (on vous a dérangé, la manette fonctionnait mal) ou propres à vous (fatigue, impossible de se concentrer).

Et voilà, je t’ai bien eu avec ma iiwake ! 😀

Et bien même si elles semblent objectivement pertinentes (la manette cassée par exemple), la règle veut qu’on se taise à ce moment là. Sinon, on vous répondra iiwake desu ne ! (言い訳ですね) “c’est une bonne excuse” ! Si on vous demande les raisons de votre défaite, répondez : “parce que mon adversaire était trop fort ” ou encore “parce que je ne me suis pas assez entraîné”. Et voilà, vous êtes désormais japonais ! 😀

Sources  : kotobank (dictionnaire en japonais), ameblo.jp (à propos de la différence entre setsumei et iiwake)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
仕草
Kotoba
もしもし!