Baka (馬鹿) : Hey-ho je suis pas stupide, attention à tes mots !

Pour ceux qui regardent des dessins animés japonais, ce mot vous est sûrement très familier. Il faut dire que le héros principal de shônen (manga pour garçon) a souvent un petit côté naïf ou coquin et se voit ainsi traiter de baka !. Mais ce terme en apparence simple ne se limite pas à cet usage. Et que penser de son utilisation auprès des japonais ?

Significations du mot baka en situations d’usage

Baka peut s’écrire en hiragana ばか, en katakana バカ ou en kanji 馬鹿. Cela dépend du contexte, sa version en katakana semble être la plus “légère” mais il est difficile de les catégoriser. Sachez juste que les kanji qui signifient “cheval” et “cerf” sont considérés comme des ateji, c’est à dire qu’ils ont été choisis pour leur prononciation. En regardant dans un dictionnaire, le sens premier est souvent celui que l’on voit dans les animés, c’est à dire “qui a des capacités intellectuelles limitées” ou encore “qui manque cruellement de sens commun“.

Cependant, on ne s’en sert pas uniquement pour qualifier quelqu’un. Cela peut en effet décrire ce qui semble “sans intérêt” et “futile”. Baka wo iu na (馬鹿を言うな) : arrête de dire des futilités/stupidités. Dans le même ordre d’idée, un objet qui quasiment inutilisable et sans intérêt se verra infliger la même sentence. Neji ga baka ni naru (ねじが馬鹿になる) “les vis deviennent inutilisables“.

Il existe par ailleurs un usage adverbiale plus récent qui sert cette fois-ci pour exprimer ce qui est déraisonnable, trop exagéré. Kono ringo ha baka takai ! (このリンゴは馬鹿高い) “cette pomme est beaucoup trop chère !”. Enfin, ridiculiser quelqu’un en le prenant pour un imbécile se dit hito wo baka ni suru (人を馬鹿にする).

Peinture de Hiroshige datant du 18ème siècle. Une belle bande de baka !
Peinture de Hiroshige datant du 18ème siècle. Une belle bande de baka !

Utilisation de baka avec les japonais : prudence !

J’ai choisi d’aborder ce sujet par prévention car les français sont de plus en plus familiers avec notre fameux mot du jour. Le problème, c’est qu’on en a une image un peu trop “légère” en repensant aux scènes d’animés où le héros se prend une tape sur la tête. Ainsi, on peut facilement penser qu’un japonais qui se voit traiter de “baka !” prendra la chose en rigolant.

Sauf que dans la réalité, c’est assez rarement le cas. D’une part, on se sert souvent de ce terme en tant qu’insulte et en fonction du contexte, il peut avoir un sens tout autre. Même si la personne visée est loin d’être stupide, elle pourra se voir traiter de la sorte sous l’effet de la colère par exemple. D’autre part, le second degré est assez délicat avec les japonais qui auront souvent tendance à prendre une remarque au pied de la lettre. Là aussi, gare aux incompréhensions !

Enfin, si vous habitez dans le Kansai et que vous voulez à tout prix vous moquer de votre interlocuteur, préférez lui le mot aho (アホ) qui est certes plus retord à prononcer mais qui passe mieux en général. Et si vous vivez malheureusement à Tokyo, ne dites rien du tout ! 😀

Sources : kotobank (dictionnaire en japonais),  wikipedia (réflexions sur le mot)