Le japonais dans tous les sens

kiyosuku (キヨスク) : le kiosque, version japonaise

Lorsqu’un mot s’internationalise et est emprunté tel quel dans différentes cultures, il faut être particulièrement vigilant. Car bien que phonologiquement ce soit toujours très similaire, le référant peut totalement varier. On avait vu par exemple récemment que maccho (マッチョ) désignait avant tout un homme musclé en japonais et non un macho. Aujourd’hui, c’est kiyosuku (キヨスク) qui va attirer notre attention. Peut-on vraiment le traduire par “kiosque” ?

Origine du mot kiyosuku et signification

Avant de traiter de l’origine de kiosuku, il faut revenir un peu en arrière. A partir de 1932, la compagnie Tetsudô Kôsaikai (鉄道弘済会) décide d’ouvrir une dizaine de boutiques de gare. On pouvait y trouver entre autre des journaux ou encore de la nourriture des petits articles. Celles-ci n’avaient pas de noms précis et on les appelait de manière générique eki baiten (駅売店) littéralement “boutiques de gare”. Afin de leur donner une identité propre, on décida lors de l’année 1973 de leur attribuer un nouveau nom : kiyosuku (キヨスク) avec comme logo “KIOSK”.

Kiosk situé sur le quai d’une gare (plutôt rare).

Il existe plusieurs raisons expliquant ce choix, la première étant que ces boutiques ressemblaient effectivement aux kiosques à journaux. La seconde est que cela rappelle au niveau de la sonorité le japonais kiyasuku (気安く) “sans se faire prier/avec familiarité” ou encore kiyoi (清い) “pur/clair”.  On s’est donc simplement inspiré d’un mot étranger pour créer un nom de marque bien japonais. Cela explique ainsi pourquoi kiyosuku évoque uniquement pour les japonais ces petites boutiques caractéristiques que l’on trouve dans les gares.

A noter qu’il existe également l’orthographe kiosuku (キオスク) qui elle par contre se voudrait plus proche du mot kiosque. C’est à dire “petite boutique sur la voie public” ou dans son sens étymologique “pavillon ouvert installé dans les jardins” (kiosque à musique). Cela dit, quasiment aucun japonais ne fait la différence entre kiosuku et kiyosuku. Attention donc aux malentendus même si au moins, on trouve des journaux ! ^^

Sources : trafficnews (étymologie), Ja.Wikipedia (généralités)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
lojol69
Saboten
Kotoba
仕草